Innovation

Les chercheurs invente un appareil innovant pour produire de l’oxygène sur Mars à partir de CO2

La NASA et ses partenaires viennent de réaliser un exploit historique. Le module MOXIE du rover Perseverance a pu produire de l’oxygène à partir du dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère de Mars.

Récemment encore, une étude publiée dans le Journal of Applied Physics rapportait la découverte d’une technique permettant de produire de l’oxygène sur Mars en utilisant du plasma. Certes, il s’agit d’une approche prometteuse, mais les résultats publiés par Vasco Guerra et ses collègues ont été obtenus uniquement à partir de tests réalisés en laboratoire. Cela n’est pas le cas de cette nouvelle étude parue dans la revue Science Advances. Ayant été menée par un groupe de chercheurs dirigé par le professeur Jeffrey Hoffman du MIT, celle-ci est basée sur des données fournies par l’instrument Moxie du rover Perseverance, lequel se trouve sur la planète rouge.

Une première

L’expérience Moxie (Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment) vise à étudier la possibilité de produire de l’oxygène sur Mars afin de faciliter les missions d’exploration et de colonisation prévues par la NASA. Selon l’article mis en ligne le 31 août dernier, les scientifiques en charge du projet ont réussi à créer de l’oxygène depuis février 2021 à partir de l’atmosphère martienne, qui, rappelons-le, est riche en dioxyde de carbone. D’après Hoffman, il s’agit d’une première dans l’histoire de la conquête spatiale. « Il s’agit de la première démonstration de l’utilisation réelle de ressources à la surface d’un autre corps planétaire et de leur transformation chimique en quelque chose qui serait utile pour une mission humaine », a-t-il déclaré.

À LIRE AUSSI :  CO2Rail invente un wagon innovant pour capturer le CO2 de l'air et produire de l'énergie

Des essais plus poussés en vue

Le Dr Michael Hecht, qui participe également à la recherche, n’a pas non plus manqué d’exprimer son enthousiasme vis-à-vis de cette réalisation. D’après lui, l’expérience Moxie a été un succès et a permis aux scientifiques d’apprendre « beaucoup de choses qui éclaireront les futurs systèmes à plus grande échelle ». Effectivement, les chercheurs n’en resteront pas là. Le but ultime est de permettre la construction d’infrastructures de production d’oxygène à grande échelle sur la quatrième planète du système solaire. Lors des essais, le système a pu atteindre son objectif de produire 6 grammes d’oxygène par heure à partir du CO2 qui abonde dans l’atmosphère martienne.

La NASA découvre des roches similaires à celles du Périgord sur la planète Mars !
Les chercheurs de la NASA utilisent des noms de roches périgourdines. Crédit photo : Shutterstock / OSTILL is Franck Camhi & Lubo Ivanko

Faciliter l’exploration et la colonisation de Mars

Comme le soulignent les auteurs de l’étude, en raison d’un manque de ressources, Moxie a fonctionné de manière intermittente, ce qui n’a pas permis de produire de l’oxygène continuellement. Par contre, le système s’est montré fiable dans diverses conditions atmosphériques. Il faut savoir que depuis l’atterrissage de Perseverance, il n’a été mis en marche que sept fois. La prochaine étape visera ainsi à intensifier les essais expérimentaux. En tout cas, il est déjà agréable d’apprendre qu’il est possible de produire de l’oxygène pur sur Mars. Cela devrait en effet faciliter la mission de futurs explorateurs de la planète.

Source
newsweek.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page