Les propriétaires de voitures électriques sont plus enclins à installer des panneaux solaires selon cette enquête

Les propriétaires de véhicules électriques seraient plus susceptibles d’installer des panneaux solaires sur le toit de leur maison. C’est en tout cas ce que suggère un nouveau rapport du National Renewable Energy Laboratory (NREL) du ministère américain de l’Énergie.

Des chercheurs du NREL, du Lawrence Berkeley National Laboratory et de l’Université de Californie à Santa Barbara ont réalisé une enquête auprès de 869 ménages dans la région de la baie de San Francisco. Le but était de déterminer le lien entre le fait de posséder une voiture électrique ainsi qu’une installation solaire domestique. Selon l’auteur principal, Shivam Sharda, les propriétaires de véhicules électriques sont souvent plus enclins à investir dans le photovoltaïque. L’étude intitulée « The Electric Vehicles-Solar Photovoltaics Nexus: Driving Cross-Sectoral Adoption of Sustainable Technologies » fait partie d’un programme de recherche plus vaste dont la première partie s’est déroulée en 2018 et la seconde en 2022.

Un lien prouvé

L’étude de 2018 a révélé que davantage de sujets (9,1 % contre 6,5 %) possédaient ou avaient déjà possédé des panneaux solaires chez eux que des véhicules électriques. Une réalité que les chercheurs jugeaient dans un premier temps normale étant donné que l’investissement nécessaire pour avoir une installation photovoltaïque est généralement inférieur à celui qu’il faut pour se procurer une voiture électrique. Cependant, ils ont finalement découvert une relation entre les deux technologies. 25 % des sondés possédant un véhicule électrique disposaient d’une installation solaire photovoltaïque chez eux, contre seulement 8 % pour les non-propriétaires de VE.

Selon une étude faite dans la baie de San Francisco, 25 % de personnes possedant un VE ont aussi une installation photovoltaïque chez eux.
Selon une étude faite dans la baie de San Francisco, 25 % de personnes possédant un VE ont aussi une installation photovoltaïque chez eux. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Deux facteurs essentiels

L’enquête de 2022 portant sur l’étude de la consommation d’énergie résidentielle a confirmé les résultats de celle qui avait été menée quatre ans plus tôt. Les chercheurs ont relevé deux facteurs clés expliquant ce lien entre les voitures électriques et les panneaux solaires : le fait d’être conscient des avantages des technologies et d’être suffisamment social pour se renseigner à leur sujet. « Si vous avez un ami ou un membre de votre famille qui possède un panneau solaire sur le toit ou un véhicule électrique, vous vous renseignerez sur la technologie et vous en connaîtrez les avantages et les inconvénients en parlant avec lui », a expliqué Shivam Sharda, chercheur en informatique au Centre des sciences de la mobilité intégrée du NREL.

Favoriser l’acceptation de l’énergie solaire et des véhicules électriques

Face à ce constat, les chercheurs recommandent aux gouvernements de mettre en place des politiques visant à favoriser en même temps l’adoption des panneaux solaires domestiques et des voitures électriques. D’après eux, en incitant les propriétaires de véhicules électriques à se tourner plus tôt vers le photovoltaïque, on pourrait atteindre plus facilement les objectifs fixés en matière de décarbonisation. La combinaison de ces deux technologies est d’autant plus intéressante dans la mesure où selon un rapport publié par SolarReviews en 2021, l’énergie solaire domestique permet de réaliser des économies substantielles quand on utilise un véhicule électrique. Plus d’infos : nrel.gov. Que pensez-vous de cette étude ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
pv-magazine.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page