Innovation

Non, tirer sur un nid de frelons asiatiques avec une arme à feu n’est vraiment pas une bonne idée !

Alors que l'automne s'installe, les frelons asiatiques semblent encore actifs, cette année, en raison de températures exceptionnelles. La destruction des nids est une tâche importante, mais certaines méthodes sont à proscrire. Une vice-présidente du Département de l'Eure en charge de l'Environnement nous explique ce qu'il ne faut ABSOLUMENT PAS faire.

Les frelons asiatiques sont arrivés « par hasard » en 2004, en France. Importés à l’intérieur d’une poterie venue de Chine, ces insectes exotiques sont devenus « les bêtes noires » des apiculteurs et de leurs chères abeilles. Ils sont d’ailleurs classés comme nuisibles de catégorie 2, depuis l’arrêté du 26 décembre 2012 relatif au classement dans la liste des dangers sanitaires du frelon asiatique. Pourtant, aucune mesure nationale n’a encore été prise, tandis que les régions et les départements se débrouillent comme ils le peuvent face à ce fléau. Par exemple, dans l’Eure, les habitants peuvent bénéficier d’une aide de 30 € pour détruire les nids. Une goutte d’eau, certes, mais qui connaît un véritable succès auprès des habitants, conscients des dangers que le frelon asiatique représente. Cependant, Myriam Duteil, vice-présidente du Département de l’Eure en charge de l’Environnement, explique ce qu’il ne faut SURTOUT PAS faire pour les détruire. Décryptage.

Détruire les nids, oui, mais pas n’importe comment !

Normalement, à la fin du mois d’octobre, les frelons asiatiques n’ont pas survécu aux premiers froids. Cette année, avec les températures exceptionnelles que nous avons enregistrées sur les premiers jours d’automne, il est encore possible de trouver des nids occupés. Cependant, les reines devraient rapidement migrer vers des cachettes pour hiberner tout l’hiver. Les nids primaires vont donc se vider de leurs hôtes, qui mourront de froid. À priori, certains auraient des moyens peu recommandables pour les détruire. Ainsi, Myriam Duteil, déconseille d’utiliser un « coup de fusil » ou le jet d’eau pour les détruire, dans une interview accordée à France Bleu. Non seulement l’utilisation d’une arme à feu est interdite, mais elle est également dangereuse et inutile. En tirant dans un nid, si vous visez juste, vous le détruirez certes, mais il est peu probable que les frelons soient tués, eux. Idem pour le jet d’eau, vous ne noierez pas les frelons avec un simple tuyau d’arrosage !

Un nid de frelons asiatiques détruit.
Un nid de frelons asiatiques détruit. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels sont les deux types de nids de frelons asiatiques ?

Si vous découvrez un nid de frelon asiatique, il faut d’abord faire la différence entre un nid primaire et un nid secondaire. Le nid primaire est celui utilisé par la reine pour donner naissance à sa colonie, il est de petite taille et visible dans les abris de jardins, les sous-pentes de toit ou les hangars. Le nid secondaire peut atteindre des tailles gigantesques et est peuplé de milliers de frelons asiatiques. Il est habituellement construit à partir du mois de mars, pour accueillir les futurs prédateurs d’abeilles domestiques ou solitaires. Malheureusement, les frelons asiatiques semblent être plutôt intelligents et il n’est pas rare, désormais, de trouver des nids enterrés, plus difficiles à détecter évidemment. Sachez également que si vous découvrez un nid secondaire vide, il est inutile de le faire détruire, les frelons asiatiques ne réinvestissent jamais le même habitat l’année suivante.

Comment signaler la présence de frelons asiatiques dans ma commune ?

Vous découvrez un nid de frelons asiatiques à travers deux configurations possibles : dans un espace public ou dans un espace privé. Si le nid est dans l’espace public, il conviendra de prévenir la mairie de votre domicile qui devra le faire détruire. Si, en revanche, le nid se trouve dans un espace privé, il sera judicieux de prévenir le propriétaire afin de faire détruire ce nid. Enfin, si le propriétaire du terrain, c’est vous, il sera préférable de faire appel à un professionnel pour la destruction du nid. Cependant, puisqu’aucune loi n’encadre encore la lutte contre le frelon asiatique, vous n’avez aucune obligation légale de le faire détruire, juste du bon sens à avoir ! Enfin, quelle que soit la situation, il faut absolument signaler la présence du nid, sur la plateforme dédiée et dirigée par le Muséum d’Histoires Naturelles de Paris. Avez-vous déjà été confronté à un nid de frelons asiatiques ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

https://www.youtube.com/watch?v=K1e6CMttU2M


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Francebleu.fr

2 commentaires

  1. Bonjour je détruit les nids de frelons asiatiques en suivant le protocole de destruction des pompiers,qui a mon sens et logique si on suit la vie du frelons a se jour aucune règlementation et appliquer et se qui profite la prolifération de celui-ci et aucune pratique valable durable pour les applications de produits ainsi que le désinsectiseur qui pratiquent car il en benificie financièrement, nid n est pas réguler nid détruit mais dispersé et non résolus , faut absolument arrêter cette machine a argent et de pollution et règlementer tout sa cordialement MR Guttin

  2. Bonjour. J’ai remarqué la présence d’un nid de frelons asiatiques sur la commune de Rupt sur Saône (70360) proche du cimetière. Personne ne fait quelque chose pour le détruire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page