Innovation

Ocean Space Habitat : il invente la “tente sous-marine” pour observer les requins sans bouteille de plongée

Ocean Space Habitat est une tente sous-marine conçue par un professeur de l’université de l’Arizona à Tucson. Son test grandeur nature, aux Bahamas, s’est déroulé sans encombre.

Shark Week est un bloc de programmes de la chaîne de télévision américaine Discovery Channel. Celui-ci rassemble des émissions et des reportages autour des requins. La programmation a lieu chaque année le 17 juillet et s’étale sur sept jours.

Pour cette année, les chercheurs se sont rendus aux Bahamas et ont pu profiter d’un nouveau dispositif pour observer les requins. Le dispositif en question est l’Ocean Space Habitat, une tente gonflable portative sous-marine. Celle-ci permet à ses occupants de camper littéralement sous l’eau.

Jusqu’à 10 heures sous l’eau

Cet équipement de plongée inédit est l’invention du professeur Winslow Burleson de l’Université américaine de l’Arizona et du plongeur professionnel Michael Lombardi. Il est en développement depuis près de deux décennies.

En résumé, l’Ocean Space Habitat fournit un environnement plus ou moins sec rempli d’air pour multiplier par dix le temps de plongée. Il permet à ses occupants de respirer sans accessoire supplémentaire. « À l’heure actuelle, la bouteille de plongée donne environ plus ou moins une heure d’autonomie, la tente peut prolonger cela jusqu’à 10 heures », a expliqué le professeur Burleson, rapportent nos confrères du site Abc15.com.

Les plongeurs peuvent ainsi se débarrasser de leurs lourdes bouteilles avant de s’installer dans la tente sous-marine. Ils peuvent ensuite effectuer d’autres tâches, entre autres prendre des notes. Le dispositif donne également aux scientifiques la possibilité de s’engager dans des observations prolongées du comportement de la faune. Les experts peuvent y réaliser des expériences avant de remonter à la surface.

Une base ouverte

L’Ocean Space Habitat propose un mode d’emploi facile à apprendre. Il comporte une ancre lui permettant de faire du sur place sous l’eau. À noter que le dispositif ne fait aucun bruit. Il se déploie comme une tente traditionnelle à la différence que sa base est ouverte. Cette dernière sert également de passage pour les plongeurs. Par ailleurs, l’invention présente une forme ovale avec un banc à chaque extrémité. Les occupants ne nagent pas, mais s’assoient une fois installés dedans. La capacité se limite pour l’heure à deux places.

À LIRE AUSSI :
Il y a 10 fois plus de décès à cause des selfies que des attaques de requins

L’Ocean Space Habitat peut être utilisée dans le cadre de missions en haute mer. La tente peut effectivement servir de point de décompression après une plongée profonde. Il est possible d’y pratiquer des soins d’urgence en cas d’accident. Depuis 2011, la tente sous-marine de Burleson et de Lombardi a subi de multiples tests. Elle émerge aujourd’hui comme un outil scientifique viable.

Démonstration dans un reportage de la Shark Week

L’Ocean Space Habitat a été utilisé pour le tournage d’un reportage de la Shark Week. Le reportage en question s’intitule The Great Hammerhead Stakeout qu’il est possible de traduire en français par « la surveillance du grand requin-marteau ». Les chercheurs ont pu observer trois magnifiques spécimens de requin-marteau en l’utilisant. Ce fut un moment passionnant pour eux et l’équipe en charge de la production de l’émission.

Ocean Space : il invente la "tente sous-marine" pour observer les requins sans bouteille de plongée
Crédit photo : Capture d’écran vidéo

Comme indiqué plus haut, celle-ci a été diffusée le mois dernier sur la chaîne de télévision américaine Discovery Channel. Autant dire que les téléspectateurs du monde entier ont pu admirer la tente en action. Burleson et Lombardi se demandent désormais quelles nouvelles découvertes leur invention va permettre !

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page