Polymega, la console rétrogaming modulaire et multiplateforme

Vous rêvez d’une console multiplateforme et retrocompatible avec tous vos jeux vidéo des années 80/90 ?  Voici la Polymega.

L’E3 2018 a eu son lot de nouveaux jeux vidéo, c’est certain, mais plus étonnant, nous avons eu également le droit à la présentation d’une console d’un nouveau genre, la Polymega (anciennement connue sous le nom de Retroblox).

Cette console dévoilée par le constructeur Playmaji est assez étonnante pour qu’on vous en parle aujourd’hui. En effet, cette machine modulaire permettrait de jouer à des vieux jeux en utilisant les cartouches et CD originaux.

La machine, clairement destinée aux amateurs de rétrogaming, ne fonctionne pas comme un « simple » émulateur (attention, je n’ai rien contre les émulateurs , bien au contraire). Je veux simplement dire qu’elle servira de base à 8 modules différents, correspondants chacun à une machine dédiée.

La liste des 8 modules dévoilés est la suivante. La NES, la Super Nintendo, la Megadrive/32X, PC Engine/Supergrafx, la Mega CD, PC engine CD-ROM², la Playstation et enfin la Neo-Geo CD.

 

Les jeux vidéo sur CD nécessiteront le module dédié à la console d’origine mais seront lus sur la console « mère ». Il servira principalement à réduire les temps de chargement. Playmaji promet d’ailleurs une qualité d’image comparable aux originaux, même sur nos nouveaux téléviseurs. Pas beaucoup d’infos sinon sur l’interface ou le mode d’émulation n’ont été communiquées, à part que celui-ci sera un mixte 50% software et 50% hardware. Un screenshot permet également d’apercevoir un menu pour du streaming via Twitch et YouTube.

 

Sachez également qu’il sera possible de sauvegarder les jeux sur cartouches et CD directement dans la console afin d’éviter une usure prématurée. La console sera 100% légale et vous devrez donc posséder les originaux physiques pour y jouer ou pour les intégrer dans la console. Il ne sera apparemment pas possible d’y implémenter des ROM disponibles sur la toile pour des raisons évidentes de piratage.

Le prix

Le dock de base sera vendu 300€ tandis que chaque module supplémentaire sera disponible à partir de 60€ environ.  Soit un total de 780€ si vous souhaitez investir dans tous les modules. Aucune date de sortie n’a été communiquée pour le moment mais d’après une vidéo sur la chaine YouTube officielle, les pièces de la console seraient déjà en cours d’assemblage. Nous en saurons peut être un peu plus dans le courant de l’année.

 

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Alexandre Bonazzi

J'ai presque un demi-siècle et papa de deux grandes filles. J'ai fait des études en droit et travaillé pendant 30 ans dans une société d'études et de conseil en marketing. Aujourd'hui, je suis créateur de site internet pour les petites entreprises. Je suis passionné par les nouvelles technologies, la High-tech et la pop culture en général. J'ai fondé le site NeozOne en 1999 et depuis je partage avec vous mes astuces, mes tests et quelques fois mes humeurs, je modère également les commentaires de NeozOne. Je suis par ailleurs amateur de cinéma, série TV, les jeux de plateaux et les jeux de rôles. N'hésitez pas à me contacter directement par courrier électronique pour toute question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page