Reef Rocket, l’invention d’un biociment à base de coquilles d’huitres pour réduire l’impact carbone de la construction

Mary Lempres, designer industrielle norvégo-américaine, a conçu cette structure innovante en biociment, qui peut être utilisée pour restaurer les écosystèmes côtiers. Ce matériau pourrait aussi remplacer le béton traditionnel, en vue de réduire l’impact carbone du carbone du bâtiment et de la construction.

La production de ciment à base de clinker constitue une source importante d’émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Cette industrie représente environ 3 % des émissions de CO2 en France et 7,4 % au niveau mondial, selon le site Vie-publique.fr. En effet, le clinker génère approximativement 880 kg de CO2 par tonne, dont 820 kg d’émissions directes. Des cimentiers cherchent aujourd’hui des moyens pour réduire ces chiffres. Ils modifient la composition de leur ciment, installent un système de capture et de stockage de carbone à leur usine, etc.

Mais en plus de ces efforts, il est aussi crucial de trouver des alternatives plus écologiques au ciment conventionnel. Le biociment fait notamment partie des options de matériau cimentaire à l’étude. Il existe plusieurs différentes méthodes de biocimentation à partir des bactéries, des déchets, de l’urée, de la boue de carbure, etc. Dans le projet de Mary Lempres, un extrait brut de plantes mélangé à des déchets de verre et de coquilles d’huîtres broyées a été utilisé pour obtenir une structure dure et résistante, appelée « Reef Rocket ». Le point sur cette innovation surprenante.

Le Reef Rocket est fabriqué à partir d'un biociment composé de plantes mélangées à des déchets de verre et de coquilles d’huîtres broyées.
Le Reef Rocket est fabriqué à partir d’un biociment composé de plantes mélangées à des déchets de verre et de coquilles d’huîtres broyées. Crédit photo : Mary Lempres

Un matériau inspiré des récifs d’huîtres côtiers

Des huîtres peuvent se regrouper près des côtes pour former des récifs qui servent d’habitat à de nombreuses espèces marines telles que des harengs, des crevettes, des poissons plies et bien d’autres organismes aquatiques. Mary Lempres s’est inspirée de ces récifs naturels complexes et solides pour mettre au point cette structure innovante. Cette dernière est composée de deux modules de biociment aux surfaces striées, empilables pour obtenir une forme particulière de fusée. Cette designer a développé la méthode unique de culture de ce ciment d’origine végétale, en collaboration avec Ahmed Miftah, un spécialiste en bio-géotechnique.

Pour fabriquer le Reef Rocket, cette équipe d’experts a récupéré des déchets de verre et de coquilles d’huîtres dans des restaurants locaux et au port de New York. Ces déchets ont été broyés, puis mélangés à un extrait brut de plantes. Après trois à neuf jours de conservation, le mélange s’est transformé en béton naturel. À titre de comparaison, les récifs d’huîtres naturels nécessitent des millénaires pour se former. L’inventrice a expliqué que c’était le biocatalyseur à base de plantes qui a provoqué l’apparition des « ponts minéraux » entre les agrégats de verre et de coquilles concassés. Ainsi, le matériau obtenu serait durable, résistant à l’eau et solide comme le béton traditionnel à base de clinker.

Cette structure innovante est inspirée des récifs naturels.
Cette structure innovante est inspirée des récifs naturels. Crédit photo : Mary Lempres

Une conception biomimétique durable et écologique

Selon Lempres, ce projet est basé sur le biomimétisme, une approche qui consiste à imiter la nature pour trouver des solutions aux problèmes de conception humaine. En effet, la structure en biociment nouvellement développée possède des motifs striés comme les coquilles de certains mollusques aquatiques. Il est bon de préciser que cette inventrice a dû expérimenter des centaines de prototypes afin de déterminer les moules les plus adaptés. Ces derniers permettent de créer le biociment sans recourir ni à un four à haute température ni à un produit chimique.

De nombreux tests et prototypes ont été nécessaires.
De nombreux tests et prototypes ont été nécessaires. Crédit photo : Mary Lempres

En outre, cette designer a explicitement choisi une conception de petite taille, légère et facile à assembler afin que cette solution puisse être accessible au plus grand nombre. En effet, il est possible de déployer des structures Reef Rocket sur les côtes pour favoriser la restauration de la biodiversité marine, filtrer l’eau de mer et réduire les risques d’inondation côtière. En plus de cette action de préservation de l’environnement, ce matériau peut être exploité dans le secteur de la construction. Il représente une alternative évolutive, moins polluante et plus abordable au béton conventionnel. D’ailleurs, il permettra de valoriser les déchets de verre et de coquilles d’huître. Plus d’informations : Lempres.com. Que pensez-vous de cette innovation ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
yankodesign.com
Source
lempres.com

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page