« Aussi solide que du béton », l’invention d’un matériau à base de marc de café pour l’impression 3D

Aux États-Unis, des chercheurs ont développé une technique d’impression 3D qui utilise du marc de café. Une invention qui pourrait rendre le procédé plus respectueux de l’environnement.

Actuellement, la plupart des imprimantes 3D grand public utilisent des matériaux à base de plastique en guise de consommables. Parmi les thermoplastiques les plus utilisés dans le domaine de la fabrication additive, on peut citer le PLA (acide polylactique) et l’ABS (acrylonitrile butadiène styrène). Pour rendre l’impression 3D plus écologique, Michael Rivera, professeur adjoint à l’Institut ATLAS et au Département d’informatique de l’Université de Colorado à Boulder, a alors eu l’idée de créer un consommable à base de marc de café.

Une idée née dans un café

Michael Rivera affirme que le concept lui est venu à l’esprit pour la première fois quand il était étudiant à l’université Carnegie Mellon à Pittsburgh, en Pennsylvanie. À l’époque, il travaillait dans un café qui avait passé un accord avec une organisation locale pour permettre à celle-ci de récupérer son marc de café et le transformer en compost. Toutefois, en raison de la crise sanitaire de la COVID-19, la collaboration entre les deux entités a dû prendre fin, obligeant l’établissement à gérer d’énormes quantités de déchets. C’est à ce moment-là que Rivera s’est rendu compte qu’il pouvait en faire usage pour l’impression 3D. « La plupart des imprimantes 3D grand public sur le marché impriment aujourd’hui avec des thermoplastiques. Le plus courant est l’acide polylactique ou PLA. Ce matériau est théoriquement compostable, mais seule une fraction des installations de compostage l’accepte », explique le chercheur.

Des ingrédients biodégradables

Avec l’aide de ses camarades, le jeune inventeur a développé un nouveau type de consommable pour imprimantes 3D. Celui-ci consiste en une pâte composée de marc de café, d’eau et de gomme de cellulose en poudre. Le mélange contient aussi de la poudre de gomme Xanthane. Ces deux derniers ingrédients servent d’additifs dans certains produits alimentaires et sont connus pour leur caractère biodégradable. En mixant l’ensemble, les chercheurs ont obtenu une matière dont la texture est proche de celle du beurre de cacahuète.

Une imprimante 3D dépose des couches d'un matériau à base de marc de café usagé pour fabriquer un pot de fleurs.
Une imprimante 3D dépose des couches d’un matériau à base de marc de café usagé pour fabriquer un pot de fleurs. Crédit photo : Michael L Rivera

Aussi solide que du béton non armé

Par sa consistance, la pâte ne pouvait pas être introduite directement dans une imprimante 3D conventionnelle. L’équipe a ainsi dû modifier une imprimante pour la rendre compatible avec la nouvelle matière. Finalement, ils ont réussi à imprimer en 3D des objets qui, une fois secs, présentaient une solidité comparable à celle du béton non armé. « Nous avons fabriqué des objets très courants et nous les avons laissés tomber, et ils ne sont pas encore cassés », précise l’inventeur. Les chercheurs sont conscients que l’impression utilisant du marc de café est un concept peu viable. Néanmoins, ils espèrent que leurs travaux ouvriront la voie à d’autres découvertes susceptibles de révolutionner l’univers de la fabrication additive. Plus d’informations : colorado.edu.

Que pensez-vous de ce matériau à base de marc de café ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez ici pour publier un commentaire).

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
techxplore.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page