Innovation

Steampunk : un ingénieur a conçu et fabriqué sa propre prothèse de main robotisée, entièrement fonctionnelle !

Ian Davis n’avait pas les moyens de s’offrir une prothèse robotique pour sa main gauche amputée de quatre doigts. L’ingénieur s’est alors fabriqué une prothèse mécanique d’une apparence très steampunk.

Les gens regardent 2019 avec beaucoup de nostalgie, l’année où tout était encore normal. Pas de restrictions, pas de confinement et on pouvait voyager comme on le voulait. En plus d’une année de pandémie de Covid-19, les choses ne sont toujours pas revenues à la normale.

Ian Davis n’a probablement pas le même point de vue que tout le monde. 2019 a été une année assez compliquée pour lui. Cet ingénieur en mécanique a perdu quatre doigts de sa main gauche dans un accident d’atelier. On lui a également diagnostiqué un myélome multiple, un type de cancer agressif. Par-dessus tout, son assurance santé ne couvrait pas les frais d’une prothèse de main, car « il n’a perdu que ses doigts et non sa main entière ».

Plus rapide qu’une main robotique

Davis est heureusement un homme de caractère avec une volonté à toute épreuve. Animé de sa passion pour la création, il a fabriqué lui-même sa prothèse de main. S’appuyant sur son expérience professionnelle et utilisant l’impression 3D, l’ingénieur s’est lancé dans un projet de reconstruction de sa main et de sa vie, en l’occurrence.

À LIRE AUSSI :  Notre cerveau est capable de s'adapter de façon déconcertante à un troisième pouce opposable

Il détaille celui-ci sur sa chaîne YouTube à travers une série de vidéos qui montrent des assemblages, des améliorations et des réparations. Dans sa dernière vidéo, l’inventeur démontre comment sa main mécanique steampunk peut s’ouvrir. Une possibilité que la plupart des prothèses commerciales n’offrent pas.

Des chaînes à rouleaux au lieu de moteurs électriques

Le fait que Davis soit parti de zéro constitue un exploit majeur. Il ne serait pas en mesure d’apporter des modifications aux prothèses commerciales complexes. Son invention est entièrement mécanique et ne comporte aucun composant électronique. Elle n’a donc pas besoin d’être rechargée. En fait, les doigts métalliques sont entraînés par des chaînes à rouleaux.

Steampunk : un ingénieur a conçu et fabriqué sa propre prothèse de main robotisée
Un joli design Steampunk. Crédit photo : Ian Davis

D’ailleurs, la main mécanique de Ian Davis est beaucoup plus rapide que les modèles électroniques. Il faut en moyenne 0,2 seconde pour ouvrir ou fermer le poing, contrairement aux prothèses électroniques qui peuvent prendre 10 fois plus de temps.

Une évolution vers une version électronique

L’aspect steampunk de la main mécanique de Davis n’est pas définitif. L’ingénieur continue de travailler et de repenser son invention. Il faut savoir qu’il développe son concept depuis juillet 2019. L’inventeur envisage de nouvelles fonctionnalités pour sa prothèse. À l’avenir, il prévoit également d’intégrer une carte électronique Arduino associée à un écran tactile. L’intégration de composants électroniques vise à améliorer le contrôle de la main.

À LIRE AUSSI :  Des scientifiques ont réussi à établir un lien entre une prothèse robotique et le cerveau d’un patient

« Mon objectif est d’être sélectionné par l’un des principaux fabricants de prothèses et de concevoir des mains pour eux dans leur département de recherche et développement, en créant des solutions viables pour les amputés partiels de la main » explique l’ingénieur.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page