Innovation

Trois hommes paraplégiques peuvent marcher à nouveau après avoir reçu un implant

En Suisse, trois hommes paralysés à cause de lésions au niveau de leur colonne vertébrale ont pu remarcher. On doit ce miracle à une équipe de chercheurs d’une université suisse qui a mis au point un procédé permettant de stimuler les nerfs endommagés.

Le fait de ne pas pouvoir utiliser ses jambes est un des handicaps les plus désagréables qui soient. Heureusement, grâce au progrès de la médecine, le quotidien des personnes touchées par une telle invalidité ne cesse de s’améliorer. Dernièrement, des chercheurs ont affirmé avoir réussi à permettre à trois patients atteints de paraplégie de marcher à nouveau. Pour atteindre cet exploit, ils ont utilisé un nouveau type d’implant. Les détails de cette avancée sont disponibles dans une étude publiée dans la revue Nature Medecine.

Des électrodes pour stimuler les nerfs

Comme l’expliquent les chercheurs de l’hôpital universitaire de Lausanne (EPFL) en Suisse dans un communiqué, les trois hommes ont subi une opération. Celle-ci consistait à introduire dans leurs corps des implants sous forme d’électrodes pour stimuler les nerfs dans leurs jambes et leurs dos. Résultat : peu de temps après l’accomplissement de l’intervention chirurgicale, les patients pouvaient se tenir debout. Ensuite, ils ont pu marcher, voire nager et pédaler. Au début, ils devaient encore utiliser des béquilles pour les aider à faire certains mouvements.  Mais au fur et à mesure qu’ils s’entrainaient, ils pouvaient finalement marcher avec “simplement” le soutien d’un déambulateur.

Un homme en déambulateur remarche après avoir reçu un implant
Crédit photo : EPFL (Capture d’écran YouTube / EPFL)

L’un d’entre eux, répondant au nom de Michel Roccati, aurait déjà réussi à marcher sur un kilomètre après plusieurs mois d’entrainement, relate l’AFP. Étant victime d’une paralysie totale des jambes suite à un accident de moto, il pourrait bientôt vivre comme avant et effectuer ses activités quotidiennes malgré le traumatisme qu’il a au niveau de sa colonne vertébrale, explique de son coté le site Statnews.

À LIRE AUSSI :
Cet implant pour lutter contre le diabète de type 1 est un espoir pour les malades

Mais comment fonctionne l’implant ?

L’implant mis au point par le professeur Grégoire Courtine et ses collègues est composé d’un neurostimulateur qui a été conçu pour être logé dans l’abdomen et connecté à des électrodes incrustées dans la colonne vertébrale. Le système peut être contrôlé par le patient via une tablette électronique. En fonction de la nature du mouvement choisi (marcher, nager, se tenir debout, etc.), les électrodes vont stimuler les nerfs nécessaires. Cela permet d’amplifier les signaux faibles envoyés au cerveau et de déclencher le mouvement des membres. Pour Ronaldo Ichiyama, chercheur au sein de l’université de Leeds, le résultat des travaux de ses confrères de la Swiss Federal Institute of Technology Lausanne (EPFL) constitue une « avancée monumentale ».

“Ce n’est pas facile et cela demande beaucoup de travail, mais c’est un rêve pour la plupart des gens de ce groupe” Dr Jocelyne Bloch au site NBC News

Pas seulement pour les hommes…

Notons que ce système est adapté aux patients atteints de graves lésions au niveau de la moelle épinière. Cependant, il n’a pas encore fait l’objet d’un test clinique de grande envergure. Par ailleurs, le traitement demeure coûteux et invasif. Les chercheurs estiment néanmoins que cette technologie pourrait profiter à d’autres patients, quel que soit leur sexe, explique le site The Guardian.

Via
livescience.com
Source
actu.epfl.chneurorestore.swissepfl.ch/fr/

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page