Innovation

Un film qui transforme n’importe quel verre en équipement de vision nocturne

Les équipements de vision nocturne sont encombrants et leur utilisation reste restreinte. Des chercheurs australiens révolutionne cette technologie avec la découverte d'un film innovant qui permet de voir la nuit.

Les amplificateurs de lumière résiduelle (ALR) sont des instruments optiques. Ils ont pour fonction de permettre de voir dans l’obscurité. L’utilisation de ce type d’équipement s’effectue principalement au sein des forces armées et de la police. Dans le monde civil, les chasseurs, les zoologistes et les navigateurs peuvent également faire usage des jumelles de vision nocturne.

L’utilisation par le grand public reste cependant rare pour deux raisons : les appareils sont encombrants et la prise en main est souvent difficile. Dans cette optique, une équipe de chercheurs de l’Université nationale australienne (ANU) a développé une nouvelle technologie de vision nocturne. Celle-ci prend la forme d’un film ultra fin pouvant être appliqué directement sur des lunettes conventionnelles.

Le fruit d’une longue recherche

L’équipe de l’ANU travaille depuis plusieurs années sur la technologie des nanocristaux. Son film de vision nocturne est d’ailleurs le fruit de cette longue recherche. Il s’agit d’un métamatériau constitué de particules minuscules qui sont des centaines de fois plus fines qu’un cheveu humain. Elles ont la particularité de pouvoir convertir les photons entrants de la lumière infrarouge en photons de plus haute énergie sur le spectre visible.

Une entreprise japonaise développe des lunettes intelligentes capables de prévenir la myopie chez l'enfant

Un métamatériau facile à produire en masse

En 2016, des scientifiques australiens avaient réussi à fabriquer pour la première fois un de ces nanocristaux sur un plan de verre. Il s’agissait de la première étape dans le développement d’un ensemble de nanocristaux amplificateurs de lumière résiduelle. Avec ce progrès, les chercheurs ont exploré l’idée de former un film capable de changer la façon dont l’œil humain perçoit la lumière. Ils sont aujourd’hui arrivés à concevoir un prototype bon marché et facile à produire en masse.

« Notre technologie est capable de convertir la lumière infrarouge, normalement invisible pour l’œil humain, en images clairement visibles, même à distance. Nous avons créé un film très fin, composé de cristaux de l’ordre du nanomètre, des centaines de fois plus fin qu’un cheveu humain, qui peut être directement appliqué sur des lunettes et agit comme un filtre, vous permettant de voir dans l’obscurité de la nuit », explique l’auteure de l’étude, Rocio Camacho Morales, dans un communiqué.

Bientôt des lunettes de vision nocturne pour tous

Le film de vision nocturne ne demande aucune source d’alimentation pour fonctionner. Il a seulement besoin d’un minuscule faisceau laser comme celui produit par un pointeur laser. Les nanocristaux interagissent avec le faisceau et la lumière infrarouge pour générer des images claires.

Un kit inspiré des Google Glass pour ajouter un rétroviseur en réalité augmentée à vos lunettes
Un film qui transforme n'importe quel verre en équipement de vision nocturne
Un film de vision nocturne révolutionnaire qui pourrait démocratiser ce genre de dispositif. Crédit photo : Jamie Kidston/Université nationale australienne

Une telle technologie révolutionnaire intéresse évidemment le monde militaire. Elle pourrait remplacer les jumelles de vision nocturne énergivores et encombrantes des soldats. Le film peut également alléger l’équipement des policiers et des agents de sécurité. Toutefois, les chercheurs de l’Université nationale australienne pensent surtout à une utilisation dans le monde civil. Le film pourrait par exemple être appliqué sur des lunettes ordinaires afin de faciliter la conduite de nuit.

Un dispositif Interdit en France

En France, tous les dispositifs de vision nocturne sont en vente libre et accessibles auprès du grand public. Les limitations ne concernent pas les performances ou la technologie utilisée mais la manière dont on utilise les appareils. Concrètement, tous les dispositif “mains libre”, c’est à dire qui peuvent être utilisés sans être maintenus (attachés à un casque ou sous la forme de lunettes par exemple) sont classés en arme de catégorie 2, comme une arme à feu…

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page