Innovation

Un jeune Ghanéen fabrique des motos électriques avec des batteries d’ordinateurs recyclées

Il n'a peut-être pas beaucoup d'argent, mais Lawrence Adjei a des idées: il récupère les batteries d'ordinateur pour en faire des batteries de motos, affichant jusqu'à 120 kilomètres d'autonomie !

Parfois, il n’est pas nécessaire de posséder d’immenses usines et d’être de grands ingénieurs pour inventer des choses. C’est ce que nous prouve Lawrence Adjei, un jeune Ghanéen de 26 ans, qui transforme des vieilles batteries d’ordinateurs en batteries de motos électriques. Le Ghana est un pays d’Afrique qui ne fait pas partie des premières puissances mondiales, pourtant, c’est souvent d’habitants de ces pays moins développés que proviennent les meilleures inventions. Le jeune pilote amateur réalise la prouesse de trouver une utilisation aux batteries d’ordinateurs usagées, et de les transformer en batteries de motos avec une autonomie qui ferait même pâlir certains constructeurs « officiels » ! Présentation.

Qui est Lawrence Adjei ?

Le jeune homme n’est pas un fabricant de motos mais un pilote amateur, qui a déjà gagné plusieurs courses dans son pays. Le motocyclisme y est peu représenté, et les motos électriques ne sont pas encore très répandues au Ghana. C’est à cause du besoin qu’il avait en tant que motard, de se déplacer rapidement, qu’il a eu l’idée de rendre ses motos électriques.

La moto électrique selon Lawrence

Le jeune homme précise dans une interview accordée au site Ghanéen GhanaWeb, qu’il n’est ni soudeur, ni constructeur de motos; il part donc de zéro pour parvenir à ses fins. Pour fabriquer, son véhicule il récupère les batteries des ordinateurs portables, puis les relie lui-même au système de freinage et au pédalier du deux roues. Les batteries récupérées sont évidemment rechargeables et selon le jeune homme, elles auraient une autonomie de 120 kilomètres pour une puissance de 72 volts.

Transformer des batteries d'ordinateur en batterie pour une moto
Crédit photo : Capture d’écran vidéo YouTube

Un garage transformé en atelier de fabrication

C’est dans son garage que Lawrence Adjei construit ses motos électriques à base de batteries d’ordinateurs portables. Et il construit tout de A à Z : la fourche, le cadre, les roues afin que tous les éléments puissent fonctionner avec ses batteries. Il a seulement utilisé une machine qui lui permet de souder et de fusionner les éléments du véhicule électrique. Ces petites œuvres personnelles sont ensuite personnalisées avec une peinture à la bombe… Toujours avec les moyens du bord. Sur sa batterie, Lawrence a également ajouté un chargeur de smartphone, cela peut toujours servir.

Je construis des motos électriques sur mesure à partir de rien. Je ne suis pas un soudeur, mais je fais tout moi-même à partir de rien (…) j’utilise des batteries d’ordinateur portable mortes. Je les ouvre et je les teste avec une machine (…) Cette batterie est de 77 volts avec 37 ampères par heure, ce qui représente environ 2,7 ou 2,8 watts. “J’ai un chargeur sur mesure que l’on branche sur le secteur pour charger la motoLawrence Adjei

Dans l’interview, le pilote amateur précise que sa batterie se charge en 3 heures à peine et confère 120 kilomètres d’autonomie à la moto. Il a aussi ajouté le système de freinage, un mode marche arrière, trois interrupteurs, et un compteur de batterie, le tout étant entièrement programmable en Bluetooth. Chapeau Monsieur !

À LIRE AUSSI :
H2K de Motronics : la moto (sportive) à hydrogène bientôt dévoilée en conditions réelles
Lawrence Adjei sur sa moto électrique
Crédit photo : Capture d’écran vidéo YouTube

David Mercereau vous explique comment faire !

Apparemment, il est tout à fait possible de fabriquer des batteries de motos ou de vélos à partir de batteries d’ordinateurs portables usagés. Dans un tutoriel parfaitement réalisé, il nous explique toutes les étapes de la transformation. Cependant, au vu des explications, il faut quand même avoir quelques notions en électronique. Ce qui n’est pas vraiment notre spécialité ! Enfin, si vous souhaitez vous lancer dans cette transformation pour ne pas avoir à acheter une batterie neuve bien plus chère, sachez que c’est possible !

Source
Ghanaweb.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

7 commentaires

  1. Bravo Lawrence
    Tu es talentueux et dans l’air du temps !!
    Je vais liker le lien Google qui m’a permis de te trouver sur le web.
    Je te souhaite le meilleur à venir,
    Léo

  2. Étant un professionnel de la propulsion électrique je peux dire que ces infos et chiffres sont bidons. On n’obtient pas une autonomie de 120 km avec une batterie de 2,8 kWh sauf à ne pas dépasser 20 km/h et encore.
    Des cellules de batterie de récupération, et forcément de capacité non homogène… Surtout à ne pas faire. Et quid du BMS ?…

  3. Je suis intéressé, combien ça coûte ?
    Je suis à Kinshasa est ce que se possible de m’envoyer ça ?

  4. Bonjour, nous ne vendons pas les produits que nous présentons. NeozOne.org est un site d’actualité média sur les inventions et les innovations. Nous n’avons pas de boutiques et nous ne sommes pas affiliés avec les entreprises présentées.

  5. Oeby, les chiffres sont probablement gonflés, mais pas d’autant si la capacité est bien de 2.8kWh (j’ai un 2 roue électrique avec 1.4kWh de batterie qui permet de faire 45km à 45km/h dans de bonnes conditions)
    On peut imaginer ici 90km d’autonomie, mais effectivement, avec des cellules usagées+ rechargées en 3h + dans un pays chaud = la batterie sera inutilisable après 1 an à peine si il n’y a pas de système de refroidissement.
    Et sachant qu’un ordinateur portable à environ 50Wh de batterie en moyenne, il y aura besoin de 60 ordinateur avec une batterie en bon état pour faire une moto.
    Je doute que tester et reassembler autant de batterie manuellement permette des économies par rapport à une batterie neuve (une batterie de 2.8kWh coûterait dans les 1200€, le temps de main d’oeuvre nécessaire ici coûterait autant)
    Une moto de ce genre coûte probablement 4000€

    Conseiller aux gens de bricoler soi-même ses batterie lithium n’est pas très sérieux, une soudure mal placé et la batterie devient un bâton de dynamite.

    Enfin, les cellules toujours fonctionnelles de batterie usagée sont déjà réutilisées pour des onduleurs de serveurs, elles ne sont pas jetées.

    Globalement, réutiliser des batterie lithium c’est bien, développer des 2 roues électriques c’est bien, mais mélanger les deux n’est pas une bonne idée.

  6. chiffres gonflés comme tout vendeurs , Mais vous le pensez assez bête pour ne pas verifier et homogeniser l’état et capacitées des batteries qu’il récupère…Avec un appareil a souder dédié et du sérieux pas de risques….Pour les économies effectivement leur niveau de salaire le permet. ..Pas le votre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page