Innovation

Un maçon invente une machine-outil innovante pour recycler et nettoyer les briques afin de les réutiliser

La Brique Recyc vient d'obtenir l'autorisation de commercialisation, et elle fait un carton dans le monde entier…

Chaque année dans le monde, le domaine de la construction de maison produit des quantités de déchets astronomiques… Pourtant, certains d’entre eux, comme les briques obtenues lors d’une démolition, pourraient être réutilisées. De nombreuses briques sont, chaque année, jetées, alors qu’elles pourraient être réutilisées facilement. Un constructeur québécois, Tommy Bouillon, directeur de l’entreprise Maçonnerie Gratton, s’est associé avec quelques partenaires pour mettre au point la « Brique Recyc ». Une machine-outil qui permet de nettoyer les briques de leurs résidus de ciment ou mortier et de les réutiliser pour reconstruire une autre infrastructure, ou un mur. Cette machine écologique permet de gagner du temps, et de faire également des économies de main d’œuvre. Présentation.

Pourquoi cette invention ?

Certains entrepreneurs, plutôt consciencieux, récupéraient déjà les briques réutilisables, mais pour cela, il fallait débarrasser les briques du mortier avec un marteau, une à une. Évidemment, avec le concours d’un employé qui devait y consacrer des heures et parfois les briser en les nettoyant… Le directeur a donc voulu gagner du temps, et économiser de la main d’œuvre en créant une machine qui permet de nettoyer une brique en moins de 10 secondes sans les casser… La machine est déjà utilisée sur des chantiers au Québec, et elle a déjà prouvé sa redoutable efficacité.

Une machine pour faciliter le réemploi de la brique, et ainsi contribuer à réduire l’empreinte carbone.
Une machine pour faciliter le réemploi de la brique, et ainsi contribuer à réduire l’empreinte carbone. Crédit photo : Maçonnerie Gratton / Brique Recyc

 Comment fonctionne-t-elle ?

Non seulement, elle permet de gagner du temps, mais elle également facile à installer, même sur un échafaudage, ce qui aide à nettoyer les briques dès qu’elles sont retirées. Une seule personne est nécessaire pour activer la machine alors qu’il en fallait cinq pour nettoyer la même quantité de briques auparavant. Concrètement, la brique « sale » passe dans la machine, guidée par deux lasers sur les arêtes de la brique… Des lames viennent ensuite se glisser le long de chaque côté de la brique pour la débarrasser des résidus de mortier. Le patron de l’entreprise estime à moins de trois secondes le nettoyage d’une seule brique.

Les demandes affluent du monde entier…

L’inventeur de cette machine-outil a peut-être fabriqué la poule aux œufs d’or ! La commercialisation a été retardée car il attendait une décision de la CCQ [Commission de la construction du Québec] pour savoir à quels métiers pourrait être utile cette machine. L’autorisation est arrivée en juin 2022 et depuis cette date, Tommy Bouillon croule sous les commandes. Il affirme :  « on a vendu toute notre première série en Europe. En France, la réglementation est stricte en matière de récupération des matériaux, ce qui fait que les entreprises de maçonnerie là-bas ont montré un grand intérêt envers notre machine ». Les livraisons devraient débuter au printemps 2023, les machines sont désormais en cours de fabrication.

Une machine pour nettoyer automatiquement les briques de construction.
Une machine pour nettoyer automatiquement les briques de construction. Crédit photo : Maçonnerie Gratton / Brique Recyc (capture d’écran YouTube)

Les points positifs de la Brique Recyc…

L’inventeur, explique que la réutilisation des briques d’un mur de 90 m² permet d’économiser à 5,9 tonnes de gaz carbonique dans l’atmosphère, soit l’équivalent des émissions d’une voiture chaque année. L’avantage de cette machine est également économique pour l’employeur, puisqu’elle lui permet de récupérer des matériaux, et donc de la réutiliser, mais également d’augmenter la productivité de ses équipes. Cela est rendu possible, car il n’est plus nécessaire de nettoyer les briques manuellement. Plus d’informations, rendez-vous sur le site québécois Brique Recyc.

Source
Journaldemontreal.comTvanouvelles.ca

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page