Innovation

Une lycéenne de 17 ans invente un fil de suture à base de betterave qui change de couleur en cas d’infections

Dasia Taylor est une grande scientifique en devenir du haut de ses 17 ans. Cette lycéenne originaire de l’État de l’Iowa, aux États-Unis, a mis au point un fil de suture qui change de couleur en cas d’infection.

Les sutures chirurgicales peuvent s’infecter et entraîner de graves complications pour les patients. La détection des infections dans les incisions refermées doit se faire très tôt. Cela permet aux soignants d’appliquer les traitements nécessaires pour éviter une complication. Passionnée de science et de médecine, Dasia a ainsi travaillé sur un moyen plus abordable de détecter ces infections à un stade précoce. Sa solution consiste en un fil de suture qui peut changer de couleur. La couleur initiale de ce nouveau textile chirurgical est rouge vif. La couleur passe au violet foncé en cas d’infection de la plaie.

Des chiffres accablants

Ce nouveau type de fil de suture possède un énorme potentiel, même s’il n’est pas encore totalement au point. L’invention de Dasia lui a récemment valu un passage dans le journal télévisé de PBS NewsHour. À noter que l’émission est diffusée chaque soir sur plus de 350 chaînes aux États-Unis.

Dasia travaille sur le projet depuis octobre 2019. L’idée de ce textile chirurgical lui est venue après avoir découvert des chiffres accablants de l’Organisation mondiale de la santé. Dans les pays en voie de développement, des infections se développent sur 11 % des sutures après une intervention chirurgicale. Dans certains pays africains, jusqu’à 20 % des patients sont victimes d’infection après une césarienne. Ces cas peuvent être mortels, précise la jeune fille.

À LIRE AUSSI :  La suprématie masculine dans la recherche médicale, facteur d'inégalité pour la santé des femmes

Un fil de suture à base de betterave

Dans son entretien télévisé, Dasia détaille son projet sans pour autant dévoiler des informations cruciales. La jeune lycéenne dit notamment avoir déposé une demande de brevet pour son invention. « Lorsque vous avez une infection, il se produit des déséquilibres chimiques. Mon fil de suture détecte ces déséquilibres chimiques, puis il change de couleur à cause de tout ce qui se passe », a-t-elle expliqué.

Les déséquilibres chimiques sont en réalité un changement de pH au niveau de la peau. Le fil de Dasia bénéficie d’une coloration au jus de betterave. La plante potagère est très sensible aux variations de pH. Les infections réduisent l’acidité cutanée au niveau de la plaie chirurgicale. À noter qu’une peau saine est naturellement acide.

Une solution peu coûteuse, donc accessible au plus grand nombre

Il existe aux États-Unis un fil de suture avec un matériau conducteur comme revêtement. Celui-ci permet d’indiquer la formation d’une infection sur les plaies chirurgicales. Son fonctionnement repose sur la variation de la résistance électrique du fil. La technologie offre également un suivi via des smartphones ou ordinateurs. Néanmoins, elle est très coûteuse et tout le monde n’a pas les moyens d’en bénéficier. Ce qui n’est pas le cas de la solution de Dasia.

À LIRE AUSSI :  Un dispositif innovant permettra bientôt de détecter précocement les maladies cardiovasculaires

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page