Innovation

Une moto qui roule au jus de canne à sucre et à l’hydrogène, sélectionnée au concours d’invention James Dyson Award

En Inde, un jeune ingénieur a développé une moto qui a la particularité de fonctionner à l’éthanol et à l’hydrogène. Une invention qui est devenue finaliste du concours James Dyson Award.

L’Inde est l’un des pays les plus peuplés au monde. Avec plus de 1,4 milliard d’habitants, cette nation asiatique émet chaque année plus de 2 600 mégatonnes de CO₂. Ce qui la classe parmi les pays les plus pollueurs à l’échelle mondiale. Comme ailleurs dans le monde, le transport est l’un des secteurs qui contribuent largement à ce désastre écologique. Dans l’espoir de changer la donne, Vikrant Pawar a eu l’idée de concevoir un deux-roues hybride qui utilise des carburants propres, plus précisément de l’éthanol et de l’hydrogène.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

L’invention a été sobrement baptisée The Hydrogen-ethanol Fuel Powered Bike. D’après son concepteur, cet engin innovant peut contribuer à la réduction des émissions de carbone de l’Inde où les motos font partie des moyens de transport les plus courants. Vikrant Pawar raconte que l’idée de construire ce deux-roues unique en son genre lui est venue alors qu’il étudiait l’ingénierie mécanique dans une université locale. À l’époque, il voulait créer un véhicule plus écologique que ceux fonctionnant à l’essence et au gazole, tout en étant capable de rouler à moindre coût. C’est alors qu’il a pensé à l’éthanol qui est un combustible propre et durable.

De l'éthanol issu de la fermentation de jus de canne à sucre.
De l’éthanol issu de la fermentation de jus de canne à sucre. Crédit photo : Vikrant Pawar (capture d’écran vidéo Vimeo)

S’affranchir des combustibles fossiles

Le concept imaginé par le jeune inventeur consiste à utiliser de l’éthanol issu de la fermentation de la canne à sucre pour remplacer l’essence qui alimente le moteur thermique de la moto. Ce dernier entraîne, à son tour, un générateur qui alimente un électrolyseur pour produire de l’hydrogène, qui est ensuite introduit dans la chambre de combustion pour augmenter l’autonomie. Dans un premier temps, Vikrant Pawar a modifié le moteur et le carburateur d’une moto 4 temps de 100 CC. Ce premier prototype était équipé d’un alternateur de 12V/3A pour alimenter le processus d’électrolyse. Il avait atteint un couple de 8,05 Nm à 6000 tr/mn.

Une autonomie de plus de 50 km

Avant d’aboutir à la version finale de sa moto, dont la technologie est déjà protégée par un brevet, le jeune ingénieur a imaginé un modèle électrique équipé d’une batterie au lithium de 30Ah, d’un moteur de 72 V et d’un convertisseur de 2 kW. Cependant, il s’est vite rendu compte que cette option n’était pas viable, du fait des contraintes en termes d’autonomie et de recharge. Vikrant Pawar a alors amélioré la conception de son moteur hybride éthanol-hydrogène. L’inventeur affirme que sa moto DIY est capable de franchir une distance de 55 km avec 1 l d’éthanol.

Une étonnante moto hybride.
Une étonnante moto hybride. Crédit photo : Vikrant Pawar (capture d’écran vidéo Vimeo)

De plus, elle possède une vitesse de pointe de 75 km/h et peut transporter aisément deux personnes. Compte tenu de son caractère innovant, le projet a remporté plusieurs récompenses au niveau national. Il est même devenu finaliste du prestigieux concours James Dyson Award. Plus d’infos : vikrantsubhashpawar.website3.me. Que pensez-vous de cette moto hybride ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
jamesdysonaward.org

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page