Et si le jus de cactus devenait un plastique totalement biodégradable ? Depuis 2013, une chercheuse mexicaine travaille à mettre au point ce nouveau plastique sans danger pour la Planète !

Le plastique… S’il y a quelques années Elmer Food Beat le trouvait fantastique, aujourd’hui le souhait de la plupart des humains sur terre serait de s’en débarrasser pour de bon. La vaisselle en plastique sera interdite dès le 1er janvier 2021 et les entreprises sont déjà dans les starting-blocks pour créer de nouvelles matières pour remplacer ce détestable plastique qui envahit notre quotidien, mais surtout notre Planète !

Si de nombreuses recherches sont réalisées pour trouver une alternative au plastique, celle de Sandra Pascoe Ortiz, une chercheuse mexicaine est plutôt originale. Elle a créé du plastique totalement biodégradable à base de jus de cactus !

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Race For Water : Agir avant que les déchets plastiques n'atteignent les océans

La Professeure Ortiz, mexicaine d’origine est d’autant plus touchée par ce problème ! Son pays, le Mexique, en 13ème position est l’un des 20 pays les plus pollueurs au plastique au monde, la France aussi ne nous y méprenons pas (18ème en 2016). Depuis 2013, cette chercheuse a mis à contribution ses étudiants de l’université d’Atemajac (Guadalajara) pour créer cette nouvelle substance totalement biodégradable et sans aucun risque pour les hommes ou les animaux, même en cas d’ingestion, ce qui n’est pas le cas avec ces pauvres cétacés qui avalent du plastique aujourd’hui !

Concrètement les feuilles de cactus sont coupées, puis pelées et le jus en est extrait… Un jus vert, qui doit reposer avant qu’elle lui ajoute une substance chimique tenue secrète mais qu’elle assure non-toxique ! A l’état naturel, le cactus se désagrège en moins d’un mois, ce qui serait également le cas de cette substance nouvelle. Sandra Pascoe Ortiz espère désormais pouvoir bientôt lancer une production en grande quantité pour utiliser ce nouveau plastique. C’est sûrement une bonne idée mais il ne faudrait tout de même pas que les cactus subissent le même sort que les palmiers et que le jus de cactus concurrence l’huile de palme dans la déforestation massive… A suivre sur le fond ET sur la forme !

Photo de couverture De unjiko / Shutterstock