Innovation

Une seule injection de cellules oculaires pour soigner la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge)

Des chercheurs canadiens ont réussi à augmenter l'acuité visuelle de souris en laboratoire. Grâce à une seule injection, il semblerait que la vision puisse être améliorée...

Redonner la vue à des personnes atteintes de cécité ou malvoyants ? C’est probablement l’un des rêves de tout chercheur dans le domaine. Une équipe de chercheurs de l’Université de Toronto espère avoir trouvé LA solution.

En combinant deux types de cellules dans une seule injection, les chercheurs affirment pouvoir soigner les déficients visuels. Un traitement clinique qui ciblerait les cellules mortes de l’œil, celles qui entraînent la perte de vision. Actuellement testée sur des souris, cette méthode serait une avancée exceptionnelle si elle pouvait être appliquée à l’œil humain.

À LIRE AUSSI :  Ces prothèses innovantes redonnent aux amputés le sens du toucher en temps réel

Concrètement les chercheurs injecteraient une solution d’hydrogel directement dans l’œil. Cet hydrogel se compose de RPE et de photorécepteurs. Il viendrait remplacer les cellules mortes de l’œil, ces cellules se situant à l’arrière de l’œil.  Ainsi, la DMLA (dégénérescence liée à l’âge) pourrait être atténuée.

Ces études réalisées sur des souris ont demandé de nombreuses années de recherches. Notamment sur la manière de remplacer des cellules mortes par des cellules régénérées.

En fait, les cellules photoréceptrices meurent, entraînant alors la cécité. Pour le moment, les tests réalisés n’ont pas eu le résultat escompté, l’univers de l’œil étant toxique pour ces cellules artificielles. De cet échec est née une déduction : les cellules RPE et les photorécepteurs sont liés et c’est en agissant sur ces deux critères que le résultat pourrait être probant.

Après plusieurs mois de tests sur ces deux cellules, les souris ont récupéré environ 10% de leur vision. Les souris n’ayant reçu qu’un seul type de cellule n’ont pas montré de signes d’amélioration. Ce ne sont pour le moment que des tests de laboratoires, mais si, ceux-ci, venaient à être transposés sur l’œil humain, ce serait une révolution dans ce domaine… Et un espoir pour tous ceux qui perdent la vue !

Photo de couverture Martina Ebel / Shutterstock

Via
medisite.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page