Innovation

Usoyaro : une entreprise (re)invente la douche avec une machine à laver automatique…

Étrange invention que cette machine à laver les humains… Et, pourtant, elle daterait de 1970, et aurait inspiré les « vrais » lave-linges…

Comment prenez-vous votre douche ? Étrange question, non ? Comme tout le monde, vous vous installez dans un bac à douche, ou dans votre baignoire, puis laissez couler l’eau sur vous quelques minutes. Si l’on en croit cette nouvelle invention japonaise, demain, vous pourriez vous glisser dans une machine à laver, mais pour les humains. Après les toilettes japonaises qui envoient des jets d’eau pour remplacer le papier toilette, l’invention de l’entreprise Science veut révolutionner la manière de prendre sa douche. Cette innovation, baptisée Usoyaro, est pour le moins étrange, mais elle a éveillé notre curiosité. Une douche écologique et sans aucun effort, voilà l’étonnante proposition nippone ! Découverte.

La machine Usoyaro qu’est-ce que c’est ?

Les inventions japonaises font souvent des entrées fracassantes sur les différents marchés. Reconnaissons que ce pays d’Asie est à la pointe de la technologie et que les inventeurs japonais aiment proposer des projets ultra-futuristes et généralement très étonnants. L’entreprise Science a donc décidé d’inventer ce qu’ils appellent une « machine à laver humaine ». Concrètement, elle serait capable de laver un corps humain de manière automatisée, pendant que l’utilisateur regarderait une vidéo plutôt relaxante durant que la machine le lave…

Une douche automatique
Une douche automatique. Crédit photo : Science Co. Ltd.

Comment cela est-il possible ?

Le lavage automatique d’un corps humain est rendu possible grâce à l’intelligence artificielle, et c’est presque une évidence ! Le prototype, présenté dernièrement, montre une cabine de soin, dans laquelle l’utilisateur doit s’asseoir. Une fois assis, le nettoyage par ultrasons, avec des jets d’eau projetés à grande vitesse, pourra s’enclencher. Les jets propulsés contiennent des bulles d’air ultra-fines qui vont alors contribuer à nettoyer la peau en profondeur. Pendant ce temps, l’intelligence artificielle s’occupera de votre fréquence cardiaque, grâce à un capteur sur le fauteuil, relié à un appareil de mesures. Elle vous diffusera également une vidéo zen, pour que vous puissiez profiter du moment ! La douche Usoyaro devrait être prête pour l’Exposition de la ville d’Osaka en 2025, puis commercialisée ensuite. L’entreprise annonce que sa machine à laver les humains proposera une expérience inoubliable et lavera « le corps et l’esprit ».

Une nouvelle invention, vraiment ?

Si la conception de cette machine à laver humaine semble très innovante, elle a déjà été proposée en 1970 lors de l’exposition d’Osaka. À cette époque, c’était le géant japonais Sanyo Electric qui avait proposé le premier prototype. Le bain à ultrasons proposés par Sanyo ressemblait à une machine de forme ovoïde qui lavait une personne à l’eau chaude, la massait à l’aide de jets, puis la séchait en 15 minutes chrono ! Le principe de la machine à laver humaine avait d’ailleurs été repris par la suite pour les lave-linges classiques. L’actuel président de Science, Yasuaki Aoyama, avait assisté à cette expo en 1970 et il en était revenu fasciné par ce prototype. Parce que sa fille, souffrant d’une maladie de peau, ne pouvait pas se laver avec de l’eau qui contient du chlore.  Il a d’abord réfléchi à des pommeaux de douche capable d’éliminer le chlore de l’eau et s’est spécialisé dans ce domaine dès 2007… Il n’a jamais oublié l’invention de Sanyo et a décidé de la remettre au goût du jour, avec pour ambition d’équiper les hôpitaux et foyers. Cela permettrait aux personnes allergiques à l’eau classique ou handicapées de prendre une douche en toute autonomie et sans aucun effort à fournir.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page