L’incroyable maison Picassiette recouverte de mosaïque du sol au plafond est à découvrir à Chartres… Et franchement ça vaut le détour !

Pour contempler de l’art naïf, il existe un lieu incontournable connu de tous les amateurs : La Maison Picassiette à Chartres (28) qui est d’ailleurs aujourd’hui administrée par le musée des Beaux-Arts de la ville que l’on surnomme Capitale de la Lumière et du Parfum.

Cette maison insolite a été construite par un illuminé appelé Raymond Isidore. Cet homme, cantonnier de la ville n’avait qu’un rêve : recouvrir se maison de mosaïque, et il l’a réalisé avant de mourir en proie à un délire de fin du monde auquel il n’a pas survécu. Il a passé sa vie à construire ce palais extraordinaire qui devrait traverser les décennies à venir.


A lire également : Casa Terracota, l’incroyable maison de 500 m² en terre cuite


Cette maison de trois pièces est recouverte de mosaïques, ou plutôt de morceaux de faïence cassées puis disposées en fresques par l’artiste. Il a commencé par en couvrir les murs de l’intérieur, puis les sols et plafonds, toujours en essayant de donner un côté harmonieux à son œuvre d’art.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Au moyen-age on utilisait une muselière pour faire taire les commérages

Puis quand l’intérieur fût complètement recouvert, il n’a pas pour autant arrêté sa folie artistique. Il a donc commencé à recouvrir les murs extérieurs jusqu’à ce qu’il n’y ait plus 1 cm² de disponible. Puis enfin il a recouvert les murs du jardin. Raymond Isidore s’est inspiré de la maison du Facteur Cheval pour réaliser son œuvre et comme lui, il n’avait aucune formation artistique.

Il est bien sûr possible d’admirer cette œuvre intemporelle et même de la visiter en vous rendant au 22, rue du Repos, 28000 Chartres, pour un tarif de 6€ par personne (gratuite pour les moins de 18 ans). Certainement une visite haute en couleurs à découvrir en Eure-et-Loir.

View this post on Instagram

#france #chartres #maisonpicassiette

A post shared by Nat (@pangolin_n) on

View this post on Instagram

#maisonpicassiette

A post shared by ana jotta (@anaanajottajotta) on

Selon les informations du site dailygeekshow.com
Photos de couverture de Amy Corti / Shutterstock