Quand la police américaine découvre un missile nucléaire des années 50 dans le garage d’un homme

Aux États-Unis, un missile servant pour transporter une ogive nucléaire a été retrouvé au domicile d’un individu vivant dans la ville de Bellevue, dans l’État de Washington. Heureusement, il s’agissait d’un matériel militaire inactif.

Alors que la menace nucléaire russe fait actuellement la une des journaux, cette découverte a de quoi donner des sueurs froides à toute une ville. La police de la municipalité de Bellevue, près de Seattle, a retrouvé un missile nucléaire dans le garage d’un homme. La trouvaille a été rendue possible grâce au signalement d’un musée. Ce dernier a déclaré qu’il avait reçu un appel d’un résident qui souhaitait faire don d’un objet militaire ayant appartenu à son voisin décédé. Le 1ᵉʳ février dernier, une équipe de déminage s’est alors rendue sur place. Après inspection du matériel, ils ont constaté qu’il s’agissait d’un « Douglas AIR-2 Genie ».

Une arme datant des années 50

Également connu sous le nom de MB-1, ce missile est en fait une roquette air-air non guidée conçue pour transporter une ogive nucléaire de 1,5 kt. Selon le musée de l’air et de l’espace de Pima, une telle charge peut réduire en pièces un bombardier situé à 300 mètres du centre de l’explosion. La police locale a fait savoir que l’arme avait été développée par les États-Unis dans les années 1950 et avait servi pendant la guerre froide. Les membres de l’escouade anti-bombes ont de leur côté confirmé que l’engin découvert était inerte, car il ne contenait pas d’ogive nucléaire, et encore moins de carburant pour fusée. En d’autres termes, il ne présentait aucun danger pour la population.

Un missile Douglas AIR-2 Genie fortement rouillé utilisé pendant la guerre froide et construite pour transporter une d'ogive nucléaire de 1,5 kilotonne.
Un missile Douglas AIR-2 Genie fortement rouillé utilisé pendant la guerre froide et construite pour transporter une d’ogive nucléaire de 1,5 kilotonne. Crédit photo : Bellevue Police Department

Le propriétaire irrité

Étant donné que l’armée n’avait pas demandé à récupérer l’objet, la police l’a remis à son propriétaire afin qu’il puisse le restaurer et le donner à un musée. On ne sait pas toutefois s’il en fera toujours don à celui de l’Ohio qui était à l’origine du signalement. En effet, l’homme, qui a préféré garder son anonymat, s’est dit extrêmement furieux de la décision du personnel du musée d’appeler les forces de l’ordre sans même le prévenir. Il a également déclaré avoir été largement surpris par la portée médiatique de l’affaire qui, d’après lui, ne méritait pas d’en arriver là.

Un évènement rarissime

Le porte-parole du département de police de Bellevue, Seth Tyler, a laissé entendre que le malheureux donateur s’était montré assez coopératif lors de la visite de la police. « Il a eu la gentillesse de nous laisser y jeter un coup d’œil », a-t-il déclaré, rapporte la BBC. Le responsable a cependant qualifié l’évènement de pas sérieux. En tout cas, il s’agit d’un évènement très rare. « Nous pensons qu’il faudra beaucoup de temps avant de recevoir un autre appel comme celui-ci », a indiqué le département dans un message posté sur X (anciennement Twitter).

Un missile AIR-2A Genie 2.
Un missile AIR-2A Genie 2. Domaine public

Plus d’infos : bellevuebeatblog.com. Que pensez-vous de cette étrange découverte ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
futurism.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page