Société

Poutine peut-il appuyer seul sur le “bouton rouge” d’attaque nucléaire ?

Depuis plus de 7 mois maintenant, Poutine brandit la menace de l'arme nucléaire, mais peut-il vraiment mettre ses menaces à exécution ?

Depuis le 24 février dernier, jour où la Russie de Poutine a envahi l’Ukraine de Zelensky, le climat en Europe est plus que tendu… Et quand la situation se tend encore un peu plus entre Poutine et l’OTAN ou l’Union Européenne, celui-ci menace de faire usage de l’arme nucléaire. On sait évidemment que la Russie dispose d’une très grande puissance de frappe nucléaire, mais peut-il vraiment décider, seul, en appuyant sur un bouton, d’anéantir une partie du monde, s’il venait à déclencher la bombe atomique ? Selon les estimations du Bulletin of Atomic Scientists, la Russie disposerait d’un arsenal de 5 977 armes nucléaires, dont 1 588 têtes opérationnelles… Les autres étant des missiles de réserve ou ayant vocation à être démantelés. Explications.

Le discours inquiétant de Poutine

Le 21 septembre dernier, Vladimir Poutine a une nouvelle fois précisé qu’il disposait de plusieurs armes de destruction et que son pays utiliserait tous les moyens à sa disposition si l’intégrité de la Russie venait à être menacée.  Dmitri Medvedev, ancien premier ministre de Poutine et ancien président, a rappelé quelques jours plus tard que la Russie « avait le droit d’employer l’arme atomique » mais dans des cas prédéfinis, “en strict respect des principes de la politique gouvernementale en matière de dissuasion nucléaire”. Ces mots de Medvedev sèment alors le doute sur le discours de Poutine… Peut-il donc vraiment déclencher l’arme nucléaire ou est-ce un discours de dissuasion ?

Une bombe nucléaire sur Paris ?!
Une bombe nucléaire sur Paris ?! Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

La réponse de l’expert, Bruno Tertrais

Dans une interview accordée au journal Ouest France, Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, tente d’apporter une réponse à cette question. Selon lui, le discours de Poutine est différent de certaines autres personnalités politiques ou des journalistes pro-russes. Le président de la fédération de Russie rappelle sans cesse que son pays dispose de l’arme nucléaire afin de dissuader quiconque d’agresser la Russie (et notamment l’Europe)… Les journalistes et autres personnalités, eux, instaurent un discours « de la peur » en brandissant le possible usage de cette arme nucléaire, ce que ne fait jamais Poutine, et qui serait contradictoire avec la doctrine du pays qu’il dirige.

Mais alors pour quelles raisons Poutine utiliserait l’arme nucléaire ?

Dans la doctrine ou constitution russe, il existe quatre cas précis pour l’utilisation de l’arme nucléaire:

  • Une réponse à des attaques de missiles balistiques sur le territoire russe;
  • Une réponse à une attaque nucléaire;
  • Une réponse à une attaque par arme de destruction massive;
  • Une réponse à l’attaque de sites nucléaires russes.

Le seul cas qui pourrait être appliqué pour le conflit en Ukraine serait donc le dernier. Mais ce n’est pas le cas aujourd’hui puisqu’aucun site nucléaire russe n’est pour l’instant menacé par une attaque quelconque. Dans l’absolu, Poutine pourrait donc, décider, seul, de déclencher l’arme nucléaire, mais il violerait par la même occasion la doctrine de son pays s’il le faisait sans qu’il n’ait été attaqué auparavant… Alors le discours de Poutine est-il seulement un discours ayant vocation à faire peur ? Nous l’espérons, car souvenez-vous, si la Russie lançait une « Tsar Bomba », la plus puissante bombe atomique sur Paris, la moitié de la France, de la Picardie au Centre serait rayée de la carte !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page