Société

Que se passerait-il si une bombe nucléaire tombait sur la ville de Paris ?

Les bombes atomiques tombées sur Nagasaki et Hiroshima avaient une puissance de 20 kilotonnes. La bombe russe aurait une puissance de 100 000 kilotonnes et évidemment les conséquences d'un impact seraient dramatiques !

Après les deux années de crise sanitaire que nous venons de vivre, l’actualité est toute autre et probablement bien plus inquiétante encore. Avec l’invasion russe de l’Ukraine, c’est un conflit européen qui se dessine ! Le dimanche 27 février, Vladimir Poutine menaçait de l’utilisation de l’arme nucléaire. Si cette arme venait à être utilisée, les dégâts humains et matériels seraient évidemment considérables.  On se souvient de ceux qu’avaient causé les deux bombes nucléaires, tombées à Nagasaki et Hiroshima en 1945. Dans l’Union Européenne, la France, est le seul pays à posséder l’arme nucléaire. Mais que se passerait-il si la bombe nucléaire russe venait à tomber sur Paris ? Scénario dramatique et très peu probable… Enfin espérons-le !

Un contexte géopolitique plus qu’instable

Alors que Poutine a envahi l’Ukraine le 24 février dernier, avec l’objectif probable de reformer l’URSS, les alliés de l’OTAN et de l’Union Européenne n’ont eu d’autre choix que de répondre militairement. La voie diplomatique ne semblant pas être la voie privilégiée par le président russe, que les autorités européennes qualifient désormais de dictateur. Au commencement du conflit, l’Europe acceptait de fournir des armes de défense à l’Ukraine. Mais, devant la menace nucléaire engagée par Poutine, le Conseil de l’Europe n’a eu d’autre choix que d’armer l’Ukraine d’armes létales. Une première depuis la fondation du Conseil de Sécurité ! La menace d’utilisation de la bombe nucléaire est prise au sérieux par les autorités européennes. On ne sait jamais jusqu’où peut aller la folie d’un homme, et l’Histoire nous l’a d’ailleurs malheureusement déjà prouvé.

Quelles conséquences d’une attaque nucléaire sur Paris ?

Bien sûr, il est très difficile d’évaluer les conséquences d’une bombe atomique lâchée quelque part. Il faudrait d’abord connaître la puissance exacte de chacune des bombes possédées par chaque Etat armé. Sur le site Nukemap, il est possible de voir les conséquences matérielles et humaines d’une bombe atomique qui tomberait sur Paris, Lyon ou Marseille. En entrant la ville, puis la bombe « connue », détenue par chaque pays, vous pouvez voir l’impact d’une bombe nucléaire aux alentours du point d’impact. Prenons pour premier exemple la puissance des bombes appelées Fat Man qui avaient été lâchées au Japon en 1945.

La carte de france avec une bombe nucléaire qui tombe sur Paris
Crédit photo : Nukemap

D’une puissance de 20 kilotonnes, elle provoquerait une boule de feu de 260 mètres autour du point d’impact. La chaleur dégagée par la bombe tuerait 100% des êtres vivants sur un kilomètre carré à la ronde.  Le moitié des arrondissements de la capitale subiraient d’importants dommages soit 32 kilomètres carrés… Avec une bombe de 20 kilotonnes, on estime le bilan humain à 120 000 morts et plus de 300 000 blessés. Mais ce n’est « rien » comparé à la bombe atomique sensée être détenue par la Russie avec une puissance de 100 000 kilotonnes !

À LIRE AUSSI :  Un jeune ukrainien de 17 ans invente un drone capable de détecter les mines antipersonnel

La Tsar Bomba, la bombe atomique russe !

Comme nous l’avons précisé, nous ne pouvons pas savoir exactement quelle arme est possédée par quel pays. Mais il semblerait que l’armée russe ait développé la plus puissante bombe atomique avec 100 000 kilotonnes de puissance. Autant vous dire que si cette bombe venait à tomber sur la tour Eiffel, l’Île-de-France, une partie de la Normandie, de la Picardie et du centre de la France seraient rayés de la carte ! Cette bombe a été développée par l’ancienne Union Soviétique en 1961, période où la Guerre Froide faisait rage. Cette « Tsar Bomba » serait 3000 fois plus puissante que la bombe tombée à Hiroshima ou Nagasaki ! Une bombe de 8 mètres de long sur 2 mètres de diamètre qui ferait des dégâts que l’on ne peut s’imaginer.

Quels dégâts si elle tombait sur Paris alors ?

Concrètement la Tsar Bomba pourrait provoquer une boule de feu de 113 kilomètres carrés, et son souffle atteindrait les 200 kilomètres carrés. Tous les bâtiments seraient évidemment détruits dans cet impressionnant rayon avec quasiment aucune chance de survie pour les humains ou les animaux. La Tsar Bomba impacterait plus de 8 000 kilomètres carrés autour de Paris… L’impact serait donc énorme dans un axe Nord/Sud allant de Compiègne (60) à Nemours (77) et dans un axe Est/Ouest allant de Château-Thierry (02) à Vernon (27) … Vous aurez compris que la région la plus peuplée de France n’existerait donc plus ! Quant au bilan humain, il est difficile à imaginer car ce serait 6 millions de morts et près de 3 millions de blessés.  Et on ne parle pas là de ceux qui survivraient à l’impact mais qui mourront quelques années plus tard des conséquences de la radioactivité ! On aimerait tant que cela reste uniquement de la pure science-fiction !

Source
Slate.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page