Il y a quelques jours sortait le nouvel opus de la saga Assassin’s Creed, intitulé « Origins », voici notre test !

Dans cette série éditée par Ubisoft, chaque aventure transporte les gamers dans un nouvel univers et surtout dans une nouvelle époque de l’Histoire du Monde, avec pour trame de fond, la rivalité entre les assassins et les templiers.

Le 10ème volet de cette série débutée en 1987 nous embarque donc au temps des pharaons. Une aventure sensationnelle avec des graphismes magnifiques ! Mais avant de vous donner notre avis sur le déroulé du jeu, un peu de l’Histoire du jeu s’impose !

Assassin’s Creed (Le credo de l’Assassin) est une série de jeux vidéo historique d’Action / Aventure et d’infiltration en monde ouvert. Le principe du jeu repose sur l’Animus (esprit), une machine capable de lire la mémoire génétique d’un sujet et surtout d’accéder à la mémoire de ses ancêtres. Ce qui permet de voyager dans le temps et d’apprendre beaucoup sur l’Histoire. La différence avec les autres jeux en série étant que le héros n’est pas le même dans chaque opus : Altaïr, Desmond, Kenway ou Bayek sont quelques-uns des héros à qui une histoire est attribuée.

Assassin’s Creed Origins, nous plonge dans une aventure intense, riche et profonde dans ce qui est pour moi l’une des plus belles périodes que la saga culte d’Ubisoft n’est jamais abordée : l’Egypte ancienne (-49 av. J-C). On incarne un medjaÿ, nommé Bayek, il est originaire de Siwa. A travers son épopée, on découvrira qu’il est animé par un désir profond de se venger des êtres masqués, qui forme l’ordres des anciens, qui lui ont pris la vie de son fils. Entre les querelles d’un frère et d’une sœur pour le trône d’Egypte, et un amour difficile avec sa compagne, cette aventure spectaculaire vous amènera à un questionnement sur la vision du bien et du mal, et vous interrogera sur la moralité de vos victimes.

En plus d’un scénario magnifique et très bien travaillé, Assassin’s Creed Origins offre les missions les mieux conçues de la série, tous jeux confondus voire de n’importe quel RPG en monde ouvert.

Des combats de gladiateur à l’arène de Crocodilopolis et de Cyrène, en passant par les courses de chars à l’hippodrome d’Alexandrie, des ennemis à assassiner cachés dans plusieurs niveaux de fort 1,2 et 3, les batailles navales épique de Assassin’s Creed IV Black Flag qui sont de retour dans cet opus, tout y est pour continuer à passer des heures sur ce jeu même après avoir terminé l’histoire principale. Autres moments phares :  les temples cachés qui fondent un lien avec les autres Assassin’s Creed.

Tous ces temples, à dénicher dans les terres éloignées de l’Egypte ancienne, sont uniques et rappellent aussi quelques références aux énigmes préférées des fans de la série, proposées pour la première fois lorsque l’on découvrît le maître assassin Ezio dans Assassin’s Creed II.

Il n’y a pas dans ce jeu cette impression de faire plusieurs fois la même chose contrairement au premier opus de la série où l’on devait récolter entre 3 et 6 informations avant d’aller assassiner notre cible et retourner voir notre mentor pour qu’il nous redonne la même chose à faire avec une nouvelle cible.

Test Jeu vidéo : Assassin's Creed Origins
Pour terminer notre test, si vous aimez les graphismes réalistes vous allez être plus que servis. D’une précision à couper le souffle dans des paysages extraordinaires. Les graphismes de ce jeu sont une invitation au voyage à travers les pyramides, le désert et les villes de l’Egypte ancienne. Nous avons été vraiment surpris par l’excellente qualité de ce jeu tant au niveau de l’Histoire que de la maniabilité ou encore de l’esthétique du jeu.
4.8Parfait !
Note des lecteurs: (2 Votes)
   
15 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1