Lifestyle

Adam Kalkin, « le père de l’architecture moderne des maisons containers »

Un container d'expédition peut devenir une véritable oeuvre d'art s'il passe entre les mains de cet artiste original !

Dans le monde de l’art, il existe des peintres, des sculpteurs sur pierre, sur bois ou encore des plasticiens. Et puis il y a Adam Kalkin, un architecte loin des pratiques conventionnelles et totalement inclassable. Sa palette artistique est tellement large que le mieux est peut-être de découvrir quelques-unes de ses œuvres. Natif du New Jersey, l’homme s’est spécialisé dans l’aménagement intérieur artistique ! Et il a choisi un matériau bien particulier pour exercer son art : les maisons containers. Un choix original qui peut sembler un peu étrange tant ces caisses métalliques semblent vides de sens. Pourtant, grâce à Adam Kalkin, chaque pièce devient une petite œuvre unique, comme toutes les œuvres d’art. Découverte !

Son surnom : « Le Père de l’architecture moderne des containers »

Cette nouvelle architecture pour les containers maritimes s’appelle aussi cargotecture. L’architecte diplômé de Vassar a même eu l’honneur du Musée d’Art Moderne, où sa maison Quik a été présentée en 2008. Kalkin n’a qu’un objectif en matière d’art : ne pas se limiter aux catégories existantes. Lorsqu’il a débuté sa carrière artistique, il a tout de suite été intrigué par les containers d’expédition abandonnés qui font partie du paysage de l’Etat du New Jersey. Et il s’est dit que cette matière première à disposition pourrait probablement lui permettre de laisser libre cours à son imagination. Depuis, il a fondé son entreprise inzombie.com et réutilise “des matériaux industriels mis au rebut, en les réinventant dans un but supérieur, leur donnant ainsi une nouvelle vie”.

La Califon House se compose de six conteneurs d'expédition
Crédit photo : Peter Aaron

La Califon House, sa première œuvre d’art !

Cette incroyable maison se compose de douze containers d’expédition empilés et soudés ensemble pour créer deux parties qui s’étendent sur 2000 pieds carrés (185 m²) chacune. La maison de quatre pièces et quatre salles de bains, dans laquelle Kalkin a vécu brièvement, a récemment été remise sur le marché et est cotée à 875 000 $ (810 000€). L’espace de vie principal de la maison inondée de lumière est composé de trois conteneurs d’expédition de large par deux conteneurs d’expédition de haut, avec deux côtés presque entièrement en verre.

À LIRE AUSSI :
Impression 3D : cette maison de 46 m² construite en 12 heures ne coûte que 1800 euros à construire

Dans cette improbable demeure, on retrouve un sol en béton, de grandes vitres, des portes coulissantes, de l’acier inoxydable, des poutres et des colonnes. Mais Kalkin souhaitait que cette maison s’intègre parfaitement dans l’environnement. Il a donc utilisé des matériaux naturels comme le sapin pour le parquet ou l’acajou pour les portes coulissantes. Dans la grande pièce à vivre, l’architecte a choisi un îlot central gigantesque pour préparer les repas tout en gardant un œil admiratif sur la forêt. Les deux ailes de la maison sont reliées par un pont en acier que l’on dirait comme suspendu… Elle est magnifique cette maison !

La Push Button House, encore plus originale !

Cette maison est juste incroyable ! Kalkin l’a présentée lors du Miami Art Basel en 2005… Les façades des containers sont reliées entre elles par des commandes hydrauliques et des charnières; en poussant un bouton, la maison se plie et se déplie, laissant apparaître des pièces entièrement meublées. Le concept de Kalkin utilise l’énergie hydraulique pour soulever et abaisser les côtés du conteneur d’expédition, élargissant considérablement l’espace de vie utilisable. Elle comprend des chambres, une salle de bains, une kitchenette et un salon. Cette maison n’est pas habitée, elle est juste un concept qu’il avait imaginé pour le salon; une véritable œuvre d’art nouveau non ? Plus d’infos : adamkalkin.com

Source
Jerseysbest.comEcocontainerhome.comArchdaily.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

  1. Mon père à moi, il utilisait déjà des containers dans les années 1980 pour les transformer en cabanes. Un vrai avant-gardiste mon père, pas comme l’autre qui n’a fait que copier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page