Lifestyle

Les maisons en A en forme de triangle, un (très) bon plan pour les primoaccédants

Elizabeth Faure est la pionnière de l’autoconstruction de maison en A en France et elle prouve que ce n’est pas seulement une « maison pour les fauchés » !

Les maisons en A, appelées A-Frame dans les pays anglo-saxons, sont considérées comme de petites maisons écologiques et pas très chères à construire. En France, nous avons une spécialiste de la maison en A autoconstruite. Elizabeth Faure, une ancienne hippie de 73 ans, a donné vie à une utopie participative en créant des plans et tutoriels pour construire des maisons en bois, en forme de triangle, à moins de 60 000 €. Une communauté de bricoleurs suit désormais les traces de cette rebelle, prête à partager son expérience avec le monde. Son histoire a débuté en 2013, quand cette ancienne architecte a décidé de construire elle-même sa maison en A. Devant le succès rencontré, elle y consacre finalement toute sa vie depuis 10 ans ! Retour sur l’histoire de cette femme assez incroyable !

Vous ne connaissez pas Elizabeth Faure, nous vous la présentons !

Si vous nous suivez sur NeozOne, cette dame aux cheveux gris ne peut pas vous être inconnue, nous lui avons consacré de nombreux articles. Depuis 2013, elle s’est lancée dans la construction de sa maison en A dans le village de Lusignac en Dordogne et a captivé l’imagination de nombreux amateurs de construction. À l’âge de 65 ans, Elizabeth a construit quasiment seule, en 2013, une maison de 180 m² pour moins de 40 000 €. Cette demeure unique, un grand triangle à la façade rouge terre de Sienne, composé de 18 triangles équilatéraux, suscite l’admiration depuis le confinement de 2020. Elizabeth avait même, à l’époque, été submergée par les curieux pressés de découvrir sa maison en A.

Le chantier d'Anthony, une maison en A après 4 mois.
Le chantier d’Anthony, une maison en A après 4 mois de construction. Crédit photo : la maison en A / Morgane Launay (capture d’écran vidéo YouTube)

Comment Elizabeth a-t-elle conçu sa maison en A ?

La structure de cette maison en A est constituée de bois compressés et de tuiles de bitume qu’elle a installés toute seule, ou presque. À la tête d’une jolie communauté, ils ont été nombreux à lui prêter main forte pour concrétiser son rêve. À l’intérieur, on peut découvrir un endroit chaleureux et spacieux qui cassent les clichés sur le manque d’espace dans une maison en A !

Avec une hauteur sous plafond généreuse et une surface habitable sur deux étages de 112 m² (loi Carrez), tout est en harmonie avec les désirs de la propriétaire. Cependant, Elizabeth Faure reste modeste : « Je n’ai rien inventé. Cette forme de bâti existe partout depuis la nuit des temps. Depuis Astérix et Obélix. L’équilatéral, c’est la structure la plus costaude, la forme géométrique parfaite », confie-t-elle lors d’une interview accordée au Monde.

Autoconstruction : une architecte de 65 construit une adorable "maison en A" pour seulement 35 000 euros
Madame Faure. Crédit photo : Morgane Launay

La maison en A, une maison pour les « fauchés » ?

Là encore, un cliché persiste, l’autoconstruction et les maisons en A se destinent aux personnes avec peu de moyens. Elizabeth réfute cette idée, cette végétarienne et féministe se décrit comme une vieille hippie utopiste. Elle rêvait de construire sa maison avec peu d’argent et en corrélation avec la nature. Eh bien, elle l’a fait et ce n’était pas réellement une question de moyen. La devise d’Elizabeth Faure, « Tout est possible » et elle nous le prouve en ayant entrepris la construction de sa maison en dépit des doutes qui l’entouraient, prouvant que le rêve peut devenir réalité avec de l’audace. Pour elle, l’échec n’est pas une option, seulement une occasion d’apprendre. Que pensez-vous de ce type de construction ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Lemonde.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

  1. Et des panneaux solaires thermiques pour l’eau chaude.
    Et photovoltaïque pour la lumière.
    Les économies due a cette technique de construction financera les panneaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page