Lifestyle

ScoopHome : la maison de hobbit bioclimatique Cocoon (à partir de 75 000€), un nouveau concept d’habitat alternatif

ScoopHome dévoile un nouveau concept de maison bioclimatique semi-enterrée; son nom: Cocoon, et elle est juste magnifique !

Il y a quelques semaines à peine, nous vous présentions l’entreprise ScoopHome, une entreprise française qui se lançait dans la construction de bulles écolos et semi-enterrées, de petites maisons de hobbit conçues par cette entreprise du Bas-Rhin. Vivre au cœur de la nature, dans une maison bioclimatique, et en respectant cette nature: c’est le concept des ScoopHome emmené par Matthieu Floury… ScoopHome revient avec un nouveau projet dont nous allons vous parler en exclusivité ! Ce projet se nomme « Cocoon » et l’idée est de proposer une alternative à nos vies urbaines en offrant un environnement propice à la créativité. Au départ, ce projet se destinait à la création d’atelier d’artiste, mais finalement, tout devrait être possible… Nous avons également interviewer Matthieu Floury, qui revient en détail sur le projet Cocoon ! Découverte.

Q : Pouvez-vous vous présenter ?

Originaire de Chamonix (Mont-Blanc), l’architecture semi-enterrée passionnait Matthieu depuis des années par ses possibilités constructives, d’ambiances et son caractère écologique, donnant la tournure à son parcours (peut-être issue des formes sculptées dans la neige). En pleine formation d’architecte-ingénieur et après avoir remporté de multiples prix sur le sujet en France et au Québec, il est devenu le porteur d’une petite équipe démarrant le projet d’entreprise ScoopHome pour la construction durable et alternative. Il rencontre son épouse Charlotte lors d’un voyage en direction de la méditerranée, avec qui il partage son amour de l’eau, et du bien-être qu’elle procure. Charlotte, originaire d’Allemagne, s’est approprié le projet avec une sensibilité toute particulière à la santé et au bien-être. Avec plusieurs années d’expérience en tant qu’infirmière auprès de malades psychiatriques et d’enfants épileptiques, elle a l’occasion privilégiée de comprendre l’impact de notre environnement bâti sur le corps. Elle suit notamment une formation qualifiante de baubiologie en Allemagne, une approche holistique de la construction (liant santé, écologie, économie, environnement) et entame un cursus Master en entrepreneuriat à l’École de Management Strasbourg Business School, dans le but de mener à bien ce projet de couple sur le long terme.

La maison ScoopHome
Crédit photo : ScoopHome

Q : Parlez-nous de votre projet

ScoopHome est à la base un concept d’architecture alternative qui se situe à l’intersection de plusieurs notions existantes : LE SEMI-ENTERRE | LA FABRICATION EN ATELIER | LA FAIBLE EMPRISE | LES MATERIAUX BIOSOURCES | LA SANTE PHYSIQUE ET MENTALE (IMPACT POSITIF). Nous sommes à la phase conception et prototypage d’un module élémentaire de surface de plancher équivalente proche de 30m2 mais de surface de plancher de 20m2. Ce module baptisé « COCOON » permet différentes configurations d’ameublement, dont les parties viennent épouser l’enveloppe fluide et sensuelle. A ce stade de projet, nous réalisons des projets main dans la main avec des candidats-porteurs qui acceptent ce côté expérimental. Le Cocoon ne demande qu’une Déclaration Préalable de travaux (DP), formalité simplifiée avec un délai plus court qu’un permis de construire. Le caractère semi-enterré facilite aussi l’accès à l’autorisation de construire car le non-conventionnel n’est visible que de l’intérieur, au bénéfice de l’usager mais aussi du voisinage qui ne se voit pas importunité (l’extérieur étant une butte de terre végétalisée dans la continuité du terrain). ScoopHome est donc une entreprise de maîtrise d’œuvre innovant qui réalise des projets avec une démarche particulière :

  • Sur le plan architectural d’abord, avec la typologie de forme ergonomique et modulaire et l’utilisation de la terre végétale en enveloppe externe (une « ambiance » architecturale cherchée et désirée)
  • Un mode constructif bois qui permet de concevoir des projets personnalisés et modulaires : pour une fabrication locale dans des ateliers de menuiseries partenaires équipés
  • Sur le plan de la mise en œuvre ensuite, avec une prise en charge partielle ou intégrale des projets permettant aussi l’autoconstruction
  • Sur notre relation client et la manière de faire, en nous appuyant largement sur les réseaux sociaux pour répondre aux questions récurrentes et focaliser notre action dans le détail, le cas par cas (plutôt que de répondre continuellement à des questions générales).

L’innovation se trouve dans la capacité à concevoir, fabriquer et commercialiser une micromaison passive en tant que « machine bioclimatique » à part entière : ce ne sont pas les équipements rajoutés comme des panneaux solaires qui viennent rendre le bâtiment autonome en énergie, mais bien sa configuration d’exposition et son inscription dans la croute terrestre (isolation par l’inertie du sol naturel). La standardisation se situe au niveau du processus de fabrication d’une enveloppe constituée de « cellules », comme une feuille, plutôt que dans la constitution finale de l’ouvrage. Le principe constructif est totalement repensé autour du prototypage du bois. Une structure gaufrée constituée d’une ossature-nervure assemblée permet d’être dimensionnée en fonction de la répartition des contraintes selon des mécanismes présents dans des organismes tels l’os ou l’arbre, afin d’optimiser au mieux la structure ; un critère diminuant les coûts et permettant uneforme très souple.

La construction d'une maison de hobbit
Crédit photo : ScoopHome

Notre projet vise d’abord des particuliers de 25 et 45 ans qui souhaitent construire ou acquérir leur habitation individuelle où ils puissent demeurer sereinement et avec plus d’intimité – un havre de paix entre leur vie active -. Dans un premier temps, il suscite déjà de l’intérêt auprès d’organismes de type PRL pour des hébergements récréatifs attrayants pour les séjours de courte durée. ScoopHome peut donc réaliser des habitats insolites de type Airbnb ou pour des entreprises hôtelières, misant sur l’attractivité d’une telle construction (l’essor des « tiny house » est un marché sur lequel on peut présentement s’appuyer). Actuellement nous avons plusieurs couples qui se placent en porteurs de projet, et qui entretiennent un lien fort avec nous pour mettre en œuvre leur rêve d’habitat ou d’accueil avec succès. Un devis précis est fourni à chacun des porteurs de projet avec la réalisation concrète : le module « Cocoon » est commercialisé à EUR 55 000 TTC en kit complet prêt à monter (sur dalle raccordée préparée). Il comprend l’ossature, les baies vitrées, les couches étanches, les éléments de mobilier, les drains, les gaines et les équipements et autres. Puis, 10 000 à 20 000€ de main d’œuvre sont à prévoir ensuite, pour le montage et l’implantation dans un terrain spécifique dépendamment de ce qui peut être réalisé soi-même, en chantier participatif, ou par des corps de métier du bâtiment. La configuration de ces kits, avec le choix de l’ameublement et des finitions, ainsi que des prestations d’accompagnement partiel ou totale, seront disponibles sur le site www.scoopHome.fr.

L'intérieur d'une maison de hobbit
Crédit photo : ScoopHome

Q : Comment vous est venue cette idée ?

Une sensibilité profonde au besoin de nature, de confort, de protection et en même temps un intérêt profond pour les courbes douces et sensuelles l’apaisement qu’elles procurent. Un questionnement par rapport à l’habitat/l’hébergement bioclimatique 2.0 :

  • Comment le rendre accessible au plus grand nombre ?
  • Comment continuer à construire des maisons individuelles à une époque de crise sociétale et environnementale ?

Il y a encore un vrai besoin de maisons individuelles (plus de 120 000 maisons neuves construites chaque année sur le territoire national) mais celles-ci sont majoritairement issues de matériaux industriels polluants et d’une sanité toute relative. “Hors-sol”, elles grignotent inexorablement des territoires agricoles voire naturels. ScoopHome est une alternative à l’habitat individuel, qui permet d’avoir un chez-soi intime et cosy, qui redonne sa place à la nature en se glissant dans le paysage. Cette envie d’un « chez-soi est légitime » ; tout le monde n’est pas appelé à vivre rangé dans une case d’immeuble ; l’habitat individuel ne devrait pas non plus être réservé à une minorité privilégiée. Les gens voient dans la maison individuelle ou l’habitat partagé – à échelle humaine

  • La possibilité de vivre dans un espace qui leur convient vraiment. Dans un contexte de prise de conscience écologiques et énergétique, liée notamment à l’étalement urbain, un besoin de nature se fait de plus en plus sentir.
À LIRE AUSSI :
Guincho TOW, une Tiny House minimaliste et intégralement bardée de bois à moins de 35 000 euros (avec plans)

Du point de vue expérientiel, l’essor des hébergements insolites sur Airbnb notamment, à proximité des grandes villes pour certains, permet de donner aux gens un souffle d’équilibre avec leur quotidien chargé, avec des taux de travail en ville qui s’intensifient de plus en plus. Certains optent même pour l’acquisition d’une telle micromaison pour renouveler cette expérience d’habiter de manière permanente, et ainsi adopter un mode de vie plus soft, en retrait du bruit et de l’agitation urbaine, en campagne ou pleine nature. Des solutions multiples existent tant au niveau du mode constructif et des matériaux utilisés que de la manière de monter et livrer une construction d’hébergement ou maison individuelle. Il y a d’une part les entreprises du secteur de la construction qui commencent à proposer une offre de plus en plus foisonnante d’habitats écologiques ; certaines voient le jour avec un concept bien particulier, comme celui des micro-habitats de type “tiny house” préfabriqués ou pas (Atelier Hirondelle) ou des systèmes constructifs alternatifs basée qui s’appuient sur le numérique et de nouvelles pratiques (PopUp House,en tant que bureau d’étude qui commercialise son concept d’habitat contemporain modulaire contreventé par l’isolant).

Le concept ScoopHome
Crédit photo : ScoopHome

D’autre part, les agences d’architectures et les entreprises de conseil spécialisée s’intéressent à chaque projet au cas par cas. Actuellement, seules certaines entreprises d’architecture et de design sont capables de réaliser des projets spécifiques faisant état d’une vraie démarche de qualité et de personnalisation – des projets souvent très onéreux finalement. Il y a, enfin, les habitats innovants partiellement autoconstruits mis en œuvre de manière anecdotiques, concernant aussi l’offre d’expériences et de séjours insolites. On (auto-)construit un habitat différent pour proposer un séjour qui ont tout le potentiel d’offrir de belles surprises.

Q : Quel message voulez-vous transmettre à travers votre action ?

Le secteur de la construction est le moins avancé comparativement aux autres industries (très « artisanal » – peu optimisé dans les tâches récurrentes -, et générant beaucoup de déchets). Le problème est que les architectes d’aujourd’hui, lorsqu’ils veulent faire preuve de vertu, ne considère des solutions parcimonieuses qu’au cas par cas sans s’attaquer au problème en profondeur. Pourtant construire mieux est valorisé aujourd’hui, par des politiques et des dynamiques encourageantes. L’habitation individuel représente encore une grande part de la construction majoritairement par des constructeurs proposant une offre plus qu’étroite en matière de typologie et registre d’habitat. L’habitat semi-enterré est une niche, qui devient pertinente dès lors qu’elle est mise en œuvre avec une démarche centrée sur des moyens de productions locaux (ateliers de menuiserie partenaires) donnant un type d’habitat de taille humaine avec des ambiances cosy et chaleureuses bien particulières et recherchées pour ce caractère. ScoopHome, est un concept unique en son genre qui ne trouve pour l’instant aucune concurrence directe :

  • L’adaptabilité aux milieux naturels et l’insertion harmonieuse dans le paysage même en milieu pavillonnaire voire urbain.
  • L’utilisation de l’inertie thermique du sol pour lisser les températures tout au long de l’année (la chaleur accumulée l’été étant restituée ; l’hiver, et le froid inversement), l’objectif étant la passivité énergétique.
  • Une conception privilégiant à chaque fois une orientation qui favorise l’apport thermique et de lumière naturelle.
  • Une démarche de conception où le client peut, en amont, prendre part activement à la création de son habitation grâce à une maquette sur laquelle il peut moduler les volumes, la forme et l’organisation des espaces et des déambulations (dans l’esprit de l’autoconstruction mais en s’affranchissant des difficultés rattachées).

C’est aussi une approche architecturale organique proposant un registre d’habitat alternatif focalisé sur le corps et la santé : des formes courbes plus ergonomiques et ressourçantes venant apporter une bouffée d’oxygène au secteur de l’habitat individuel. Sur le plan écologique, le concept ScoopHome possède des atouts importants tels que l’emploi de matériaux locaux et biosourcés et l’utilisation de la force humaine pour l’assemblage et la mise-en-œuvre des constructions au travers de chantiers participatifs encrés dans leurs territoires. Le Cocoon n’est qu’une entrée en matière ; à moyen terme, nous avons pour ambition de devenir une entreprise de la green tech de construction écologique, utilisant toute la créativité et l’efficacité offerte des moyens technologiques et logiciels pour expérimenter ce qui pourrait devenir l’architecture bioclimatique 2.0.

L'intérieur incurvé d'une maison de hobbit
Crédit photo : ScoopHome

Nous sommes cependant convaincus que pour avoir un impact fort dans le monde, à une échelle nationale d’abord puis européenne (en passant par l’Allemagne et la Suisse), la capacité de réaliser un nombre significatif de projet compte vraiment. Le changement passe par l’action, celle qui a un impact positif et durable dans le monde et pour la transition écologique : ScoopHome peut envisager à long terme de prendre ne serait-ce qu’1% du marché de CMI en France, ce qui représente plus d’un millier d’habitations de meilleure qualité par an. Dans un objectif de « scalabilité », de croissance plus importante, il faudrait nécessairement élargir notre expertise du non-standard et du semi-enterré (le marché de niche de la demi-douzaine d’habitations construites annuellement qui nous aura permis de nous développer) et nous intéresser à une architecture peut-être plus conventionnelle à la portée de tous, avec pour principe l’utilisation de notre plateforme de configuration en ligne.

Q : Un mot de la fin pour conclure ?

Jusqu’à présent, nous avons travaillé sur un prototype au design dynamique et sensuel baptisé « Cocoon » pour sa forme esthétique, fluide et cosy. Il s’agit d’une habitation semi-enterrée à faible emprise (une vingtaine de m2) conçue comme unité de vie indépendante avec une grande ergonomie, dans laquelle vous pouvez séjourner : https://airbnb.com/h/scoophome Si nous sommes pour l’instant en phase de développement conceptuel, le projet mature au fur-et-à-mesure des rencontres et des expériences constructives. ScoopHome est aujourd’hui un projet en collaboration avec de multiples partenaires qui ambitionne de mettre tout en œuvre pour pourvoir aux centaines de demandes déjà acquises sur cette typologie d’habitat, en s’adressant aux particuliers voués à renouer avec un habitat alternatif plus sain et plus attrayant, avec une volumétrie fluide et apaisante, intégrée dans le site. Si vous êtes comme nous motivé par une autre forme d’habiter qui donne de l’énergie, plus proche de la nature et que vous êtes prêts à faire le pas (c’est une grande marche !) allez visiter d’abord le prototype à Choye, pour un séjour insolite en pleine nature !

Retrouvez également tous les projets de ScoopHome sur leur page Instagram et suivez leurs aventures sur la page Facebook. Une journée Portes Ouvertes pour découvrir le Cocoon aura lieu le Samedi 4 Juin de 9h à 18h à Choye (70), c’est le moment de découvrir cette « taupinière » confortable et cosy que vous pouvez installer dans votre jardin… Vous pourrez vivre une belle expérience et peut-être vous imaginer dans votre futur Cocoon ! Plus d’infos : scoophome.fr

Source
Scoophome.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page