Lifestyle

Thessalonique : un joyau méditerranéen à visiter pendant les vacances de Noël

Entre les vestiges impériaux, les ruelles paisibles d'Ano Poli et les plages dorées d'Agia Triada, Thessalonique s'impose comme une escapade parfaite pour des vacances mémorables.

Les vacances de Noël approchent et vous aurez peut-être, vous aussi, l’occasion de prendre quelques jours de repos bien mérités. Certains en profiteront pour prendre du temps pour eux, d’autres rendront visite à leurs familles, tandis que d’autres encore iront s’évader dans un lieu lointain, au soleil ! En Europe, il est un petit pays très prisé des touristes pour ses paysages enchanteresses, son architecture particulière et son climat plutôt agréable. Bordé par la mer Égée à l’est et la mer Ionienne à l’ouest, ce pays regorge de beauté et de milliers d’îles toutes plus belles les unes que les autres. Et voici toutes les bonnes raisons de choisir la Grèce, et plus particulièrement la ville de Thessalonique, pour vos prochaines escapades !

Thessalonique, un savant mélange des « temps »

Bien que très moderne en apparence, la ville a été fondée en 315 av. J.-C., mais fut entièrement reconstruite après un gigantesque incendie en 1917. Thessalonique garde, ancrée en elle, la diversité des peuples qui l’ont forgée. Ainsi, en fonction des périodes de l’Histoire, elle a gardé les charmes de l’empire byzantin, de l’empire romain, des Ottomans, des Juifs, des Grecs ou encore des périodes macédoniennes. Dans cette ville, 15 monuments divers sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco et elle abrite 11 églises byzantines. Son patrimoine architectural et historique est si riche qu’il faudrait plusieurs jours pour en découvrir les secrets de chacun. La ville haute, Ano Poli, dévoile des havres de paix tels que le monastère des Vlatades et la petite Ossios David, offrant des panoramas splendides sur la ville. Thessalonique abrite également des vestiges romains, dont l’arc de Galère et la Rotonde Agios Georgios, qui témoignent de son passé impérial.

La Rotonde fut à l'origine un mausolée romain destiné à accueillir la dépouille de Galère.
La Rotonde fut à l’origine un mausolée romain destiné à accueillir la dépouille de Galère. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Une visite s’impose à Ano Poli, peut-être ?

La ville basse peut paraître très animée, voire très agitée, mais si l’on remonte vers Ano Poli, c’est l’apaisement et la quiétude d’un village qui y règnent. Ce quartier a été érigé par les Ottomans et il faut y découvrir les maisons à encorbellement, aux allures orientales, dans un pays d’Europe occidentale. Le mélange de genres et de cultures est saisissant de beauté. Flâner dans ses ruelles pavées, admirer les bâtisses colorées, les échoppes d’un autre âge et les petits cafés de quartier proposent une expérience hors du temps ponctuée de joyaux byzantins dissimulés.

En montant un peu plus encore, vous découvrirez l’Acropole, séparée du reste de la ville par les remparts médiévaux. De nombreux musées existent dans cette ville chargée d’histoire, et parmi eux le Musée juif de Thessalonique, le musée de la Culture byzantine ou encore le Musée archéologique. Tous racontent l’histoire culturelle de cette ville autrefois surnommée la « Jérusalem des Balkans ».

Le monument d'Alexandre le Grand à Thessalonique
Le monument d’Alexandre le Grand à Thessalonique. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Que faut-il savoir de plus sur la ville de Thessalonique ?

La ville située au nord-est de la Grèce ne dispose pas de plage en accès direct depuis la ville. Cependant, il serait impensable de ne pas découvrir les plages de la mer Égée, si vous passez par Thessalonique. À seulement 30 min du centre-ville de Thessalonique se trouve la plage d’Agia Triada, l’une des plages les plus proches de la ville. La plage d’Agia Triada, aussi appelée plage Neoi Epivates par les habitants, propose une vaste étendue de sable, entourée de restaurants locaux et de bars modernes.

L'armure de Philippe II de Macédoine (382 à 336 av. J.-C) au musée des Tombes royales d'Aigai à une heure de Thessalonique.
L’armure de Philippe II de Macédoine (382 à 336 av. J.-C) au musée des Tombes royales d’Aigai à une heure de Thessalonique. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Il est impossible de dresser une « To Do List » à Thessalonique, tant elle est remplie de richesses. Ce qui est certain, c’est que cette escapade vous réserve une expérience unique et inoubliable. Avez-vous déjà visité la ville de Thessalonique ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page