Lifestyle

Tiny-House : une biologiste américaine a construit seule sa maison sur roues, sans aucune expérience !

Cette américaine s'est lancé un défi qui a duré 3 ans ! Construire sa propre tiny-house avec un budget limité mais de ses propres mains ! Défi relevé !

Parfois il suffit d’un peu d’imagination, de quelques matériaux et d’un bon sens de l’organisation pour construire sa Tiny-House. C’est un peu le cas de Tori Sequim, une biologiste spécialisée en mollusque et crustacé de Washington. Cette femme a construit elle-même sa propre tiny-house sans être spécialisée dans ce domaine.

Lorsque l’on ne peut pas s’offrir sa propre maison, il est désormais possible de construire son nid douillet en partant de zéro ! Comme dit le dicton, elle a appris sur le tas, en constatant ses erreurs, elle a modifié ses plans… Et le résultat est splendide !

Une tiny house auto-construite

Tori souhaitait construire sa propre maison pour deux raisons ! L’achat d’une maison n’était pas possible et une location revenait à ne rien pouvoir entreprendre à l’intérieur. Construire sa propre maison lui revenait beaucoup moins cher et pouvait laisser libre cours à sa créativité. Elle voulait aussi prouver, que même sans expérience, son rêve était réalisable.

Les « fondations » de sa tiny-house

A l’extérieur la maison de Tori repose sur une remorque Iron Eagle, elle est donc directement boulonnée sur le châssis de la remorque. Grâce à cette ingénieuse idée, elle a pu cacher la plomberie sous la maison et l’isoler du gel. Sur la flèche de la caravane, le lavabo de la salle de bain a pris place, lui faisant gagner un peu d’espace dans ladite salle de bain.

À LIRE AUSSI :  Avava Dwellings : cette maisonette en kit (et autonome) se monte en six semaines seulement !

L’intérieur de Tori

A l’intérieur, Tori dispose d’une couchette et d’un canapé à section qui peut lui servir de lieu de repos, de rangement. Et bien entendu se transformer en lit confortable pour les invités. En choisissant des couleurs claires pour la décoration, l’impression d’un espace plus grand est bien présente. En récupérant des poutres de couleurs sombres, le contraste agrandit l’espace comme un trompe-l’œil.

Dans la salle à manger, un bloc de boucher IKEA fait office de table et de plan de travail… Découpé en plusieurs morceaux, le bloc a permis de meubler la cuisine facilement.  Cuisiner pour Tori, se fait sur une table de cuisson gaz et la cuisine est agrémentée d’étagères de rangement très fonctionnelles.

Et à l’étage ?

Un joli escalier mène à la chambre de Tori, dont le plafond est fait de tôles ondulées de récupération. Une petite lucarne vient apporter de la lumière dans cette pièce assez minuscule. La lucarne a été pensée pour aérer la pièce mais également comme une échappatoire en cas d’incendie.

Et son prix ?

La tiny-house de Tori lui reviendrait à 30 000 dollars (environ 25.000€) tout compris et trois ans de labeur pour parvenir à ce joli résultat. Elle admet que le plus important pour réussir est de ne jamais se décourager ! Elle prouve que tout est possible, même quand nous ne sommes pas experts en construction ! Et vous, vous vous lanceriez dans ce genre de constructions ? Pour découvrir sa maison nous vous invitons à regarder le reportage de la chaine YouTube Tiny House Expedition.

Via
treehugger.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page