Mobilité / Santé

L’UE envisage de lancer une application de géolocalisation unique pour suivre la propagation du Coronavirus

L’application mobile permettrait de suivre toutes les personnes qui sont entrées en contact avec des patients malades du COVID-19. L’appli permettrait également de surveiller les personnes déjà infectées et placées en quarantaine.

En l’espace de quelques mois, le Coronavirus est devenu un véritable fléau qui tourmente aujourd’hui de nombreux pays à travers le monde. En Europe, le bilan est particulièrement lourd, notamment en Italie qui compte actuellement plus de 13 000 morts. En France, le nombre de décès s’élève à 10 000 personnes et la situation continue de s’aggraver.

Le problème réside principalement dans la propagation du virus avec la multiplication incontrôlable des « cas contacts, » c’est-à-dire quand les gens se font infecter par le COVID-19 après être entrés en contact avec une personne porteuse du virus. Ainsi, de nombreux pays essaient d’utiliser des outils de géolocalisation pour suivre la propagation du Coronavirus.

Vers une application unique pour toute l’Europe

Pour lutter plus efficacement contre la progression de la pandémie, l’Union Européenne a décidé de proposer aux gouvernements de faire front tous ensemble en utilisant une application de géolocalisation unique.

Le Comité Européen de la Protection des Données (CEPD) appelle au développement d’une application mobile paneuropéenne, le projet de PEPP-PT (Pan-European Privacy-Preserving Proximity Tracing), qui permettrait de suivre la propagation du virus dans toute l’Europe, sans problème de frontière, et ce, depuis un seul et même outil.

Wojciech Wiewiorowski, Directeur du CEPD, a déclaré dans un communiqué que pour faire face aux disparités (technologiques), la mise au point d’« un modèle d’application mobile paneuropéenne COVID-19, coordonné au niveau de l’UE » serait la meilleure solution pour suivre la pandémie et endiguer sa propagation. « Dans l’idéal, une coordination avec l’Organisation mondiale de la santé devrait également avoir lieu, afin de garantir la protection des données dans le monde entier dès la conception. »

Une appli qui respecte la vie privée

En plus d’aider à une meilleure coordination pour suivre (et endiguer) plus efficacement la propagation du Coronavirus, l’application unique imaginée par le CEPD garantira également « une approche totalement respectueuse de la vie privée. »

L’idée est d’utiliser les données de géolocalisation des smartphones pour repérer et prévenir tous ceux et celles qui sont entrés en contact avec une personne infectée et qui encourent ainsi les risques d’avoir attrapé le virus mais pourraient surtout entraîner une deuxième vague d’infection.

À LIRE AUSSI :
Thirard : Kadoor, une "poignée de porte" qui s'ouvre avec le pied

Pour ce qui est du respect de la vie privée, le CEPD a tenu à se faire rassurant : « PEPP-PR a été explicitement créé pour adhérer à des lois et principes européens solides en matière de confidentialité et de protection des données. Les mécanismes et normes techniques fournis par PEPP-PT protègent pleinement la confidentialité et exploitent les possibilités et les fonctionnalités de la technologie numérique pour maximiser la vitesse et la capacité en temps réel de toute réponse nationale à une pandémie. »

« Nous ne collectons aucune donnée de localisation, aucun profil de mouvement, aucune information de contact et aucune caractéristique identifiable des appareils finaux. » a également affirmé Hans-Christian Boos, fondateur de la société d’intelligence artificielle Arago et co-initiateur du projet. Les futurs utilisateurs de l’application PEPP-PR ne devraient donc rien avoir à craindre et ils sont sûrement nombreux à attendre de voir ça.

Photo d’illustration DigitalMammoth/ Shutterstock

Via
Techcrunch
Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer