Santé

Deux souches du virus de la grippe disparues grâce à la Covid-19 ?

La crise sanitaire liée au SARS-CoV-2 a freiné la circulation du virus de la grippe saisonnière si bien que deux souches de celui-ci auraient disparu, révèle une nouvelle étude. Décidément, la pandémie de Covid-19 n’a pas que des effets négatifs !

Cela fera bientôt deux ans que le monde est confronté à la crise sanitaire du nouveau coronavirus. Depuis le début de l’épidémie en novembre 2019, on dénombre plus de 3,7 millions de morts à l’échelle mondiale. La Covid-19 a aussi déjà infecté près de 173 millions de personnes.

Bref, les chiffres sont dramatiques. Mais la pandémie a visiblement aussi ses effets positifs. Par exemple, un nouveau rapport révèle que l’apparition du coronavirus pourrait avoir entrainé la disparition de deux souches du virus de la grippe.

Une baisse due aux gestes barrières

La pandémie a largement fait chuter les cas de grippe à des niveaux incroyablement bas. Selon les experts, cela est dû au port du masque et aux mesures d’hygiène adoptées pour endiguer la propagation de la Covid-19. En effet, la grippe peut se propager d’une personne à l’autre si un sujet infecté tousse ou éternue, dispersant des gouttelettes infectées dans l’air.

La maladie peut aussi se transmettre par l’intermédiaire d’une main contaminée. Les scientifiques pensent maintenant qu’en raison de la forte baisse de la transmission de la grippe enregistrée au cours de ces derniers mois, plusieurs agents responsables de la maladie pourraient avoir disparu.

À LIRE AUSSI :  Découvrez le défi de Macron adressé aux youtubeurs Mc Fly et Carlito !

Vers la facilitation de la production des vaccins ?

L’information a été rapportée par le site Statnews. Selon ce média, deux souches du virus de la grippe ne sont plus visibles sur les radars depuis près d’un an. Une situation qui concernerait tous les pays. Les médecins ne sont pas encore totalement sûrs de ce constat. Mais si tel est réellement le cas, cela pourrait faciliter la production de vaccins.

Comme le note Science Alert, les laboratoires préparent chaque année les vaccins plusieurs mois avant la saison grippale. Ceux-ci sont élaborés en fonction des souches les plus susceptibles d’émerger. Le fait que le virus soit moins diversifié devrait donc permettre de concentrer les efforts sur quelque chose de plus urgent tel que la production de vaccins contre la Covid-19.

Deux principales familles de virus

À noter qu’il existe deux principales familles de virus de la grippe : la grippe A et la grippe B. Les virus de la grippe A, connus sous le nom scientifique de Influenza A virus, sont divisés en sous-types basés sur deux protéines différentes : l’hémagglutinine (H) et la neuraminidase (N). Chaque sous-type est subdivisé en « clades » ou souches. Les virus de la grippe B, eux, n’ont pas de sous types ni de clades. Au lieu de cela, ils sont divisés en deux lignées : B/Yamagata et B/Victoria. La souche H3N2, connue sous le nom de 3c3.A, n’a pas été détectée depuis mars 2020. C’est aussi le cas pour la lignée B/Yamagata.

À LIRE AUSSI :  Quand la Covid-19 fait reculer et presque disparaître l’épidémie de grippe !

Une situation sans précédent

D’après Richard Webby, directeur du Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé pour les études sur l’écologie de la grippe chez les animaux et les oiseaux, à Memphis, cela ne signifie pas que ces souches ont cessé d’exister.

Deux souches du virus de la grippe disparues grâce à la Covid-19 ?
Grippe : Bilan de la saison 2019-2020. Crédit infographie : Santé Public France

Toutefois, la baisse spectaculaire des cas enregistrés au cours des 15 derniers mois est sans précédent et mérite ainsi d’être soulignée, d’autant que cela peut changer la diversité des virus de la grippe. « Il ne fait aucun doute que cela va changer quelque chose en ce qui concerne la diversité des virus de la grippe », a déclaré Webby, rapporte Live Science.

Deux souches du virus de la grippe disparues grâce à la Covid-19 ?
Les indispensables gestes barrières. Crédit photo : Shutterstock /Khaohom Mali

 

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Un commentaire

  1. il faut souligner l’importance des gestes barrières mais on ne parle pas suffisamment de l’hygiène alimentaire : apport en vitamines et nutriments indispensables à l’immunité; je mange le plus sain possible et sans excès. Cela limite aussi les risques. je prends des probiotiques pour la flore intestinale biotique 2 gel par jour.l’hiver j’utilise des huiles essentielles pranarom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page