Santé

Souffrez-vous d’orthorexie ? Voici les signes qui doivent vous alerter

Le manger sain est le leitmotiv de nombreuses marques alimentaires, mais quand le contrôle de la nourriture prend le dessus sur le plaisir de manger, cela devient un trouble du comportement alimentaire appelé orthorexie.

Manger sain est le souhait de nombreuses personnes dans le monde. Si certains pratiquent le « manger sain » depuis toujours, d’autres s’y convertissent depuis quelques années. La promotion du bio et des produits sains doit probablement y être pour quelque chose. Aujourd’hui, toutes les campagnes de publicité tournent autour de ce thème.

Pour certains, manger sain devient une obsession, et cela porte un nom : l’orthorexie, ce qui se traduit, en grec par appétit (orexie) et correct (ortho). Le docteur Steven Bratman décrit l’orthorexie comme un comportement alimentaire déviant dès 1997.

Scientifiquement, l’orthorexie n’est pas considérée comme un trouble alimentaire comme pourraient l’être la boulimie ou l’anorexie. Pourtant, vouloir manger sain à tout prix peut devenir envahissant dans la vie de tous les jours. On va vous expliquer comment savoir si vous souffrez de ce comportement déviant !

Qu’est-ce que l’orthorexie ?

L’orthorexie nerveuse se définit par l’apparition de troubles d’anxiété à l’idée de manger de la nourriture qui ne serait pas saine. Souvent, elle implique la mise en place d’une sélection drastique des aliments que la personne acceptera de consommer. Le « manger sain obsessionnel » s’accompagne souvent de la pratique du sport à outrance, et du rejet de toutes formes de loisirs qui seraient néfastes pour la santé.

La nutritionniste anglaise Renee McGregor, auteure du livre Quand manger sain devient obsessionnel, explique que pour ces personnes, le besoin de contrôle est permanent. Et qu’il se traduit par la pratique du sport à outrance et le contrôle de la nourriture. Elle fustige notamment le concept détox qui, pour elle, n’a rien d’essentiel au corps humain mais qui serait plutôt une pratique religieuse ou commerciale.

Comment savoir si vous êtes obsédé par le « manger sain » ?

Le docteur Bratman a mis au point un test, le Test de Bratman, reconnu par la communauté scientifique, qui permet de se situer par rapport à cette orthorexie. Concrètement si vous répondez par l’affirmative à quatre questions ou plus, vous pouvez avoir un problème obsessionnel avec la nourriture saine.

Les questions du test de Bratman sont les suivantes :

  • Passez-vous plus de trois heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?
  • Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?
  • Accordez-vous plus d’importance à la valeur nutritionnelle de votre repas qu’au plaisir de le déguster ?
  • La qualité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?
  • Êtes-vous récemment devenu plus exigeant avec vous-même ?
  • Manger sain renforce-t-il votre amour-propre ?
  • Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments sains ?
  • Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vos relations avec votre famille et vos amis ?
  • Vous sentez-vous coupable en cas d’entorse à votre régime ?
  • Pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ?

Comment se sortir de l’orthorexie ?

Comme de nombreux troubles alimentaires, l’orthorexie est un trouble mental. Le traitement contre l’orthorexie se traduit donc pour une psychothérapie et un suivi médical. Concernant la psychothérapie, il peut s’agir de groupes de paroles ou de soutiens de personnes souffrant du même trouble. Ces groupes de paroles permettent de connaître les expériences de chacun et souvent de travailler sur soi-même.

Souffrez-vous d'orthorexie ? Voici les signes qui doivent vous alerter.
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock /Prostock-studio

Dans la psychothérapie liée à l’orthorexie, le but étant de réapprendre à la personne, à manger pour le plaisir et non pour manger sain à tout prix. Les suivies psychothérapeutiques de l’orthorexie se calquent souvent sur les thérapies liées aux troubles obsessionnels compulsifs (TOC). L’orthorexie n’est pas une maladie mais elle peut devenir très envahissante au quotidien, mieux vaut donc tenter d’en diminuer les conséquences avant que ne s’installe un véritable TOC plus difficile à faire disparaître !

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page