Science

Découverte d’un artefact en bois façonné par l’homme, vieux d’un demi-million d’années et antérieur à notre espèce

Les scientifiques ont trouvé ce qui est considéré comme la plus ancienne structure artificielle en bois jamais découverte. Vieux de près de 500 milles ans, l’artefact laisse penser que nos ancêtres étaient peut-être plus avancés qu'on ne le pensait !

Une équipe d’archéologues constituée de chercheurs des universités britanniques de Liverpool et d’Aberystwyth ont fait une découverte majeure. Celle-ci remet en question la considération selon laquelle les humains de l’âge de pierre étaient nomades et technologiquement peu avancés. Comme le rapporte notre source, la découverte a été faite sur le site archéologique des chutes de Kalambo, en Zambie, où le groupe de recherche a trouvé deux rondins réunis en forme de croix. Mieux encore, la structure en bois exceptionnellement bien conservée comporte ce qui semble être des traces de coupe faites avec des outils en pierre.

Vieux de près d’un demi-million d’années

L’artefact faisait peut-être partie d’une plate-forme, d’une passerelle ou d’une habitation surélevée. Selon les chercheurs, son état de conservation exceptionnelle est dû au fait que le site archéologique où il a été trouvé permet de préserver plus longtemps les matières organiques comme le bois grâce à ses niveaux d’eau élevés. Pour déterminer l’âge des rondins, le professeur Larry Barham et ses collaborateurs ont utilisé la technique de la datation par luminescence. Il s’agit d’une méthode qui permet de connaître l’âge d’un objet en déterminant le moment où il a été exposé pour la dernière fois à la lumière solaire. Grâce à cette approche, les archéologues ont découvert que les bois dataient d’au moins 476 000 ans avant notre ère, bien avant l’évolution de l’Homo sapiens.

La découverte a été faite sur le site archéologique des chutes de Kalambo, en Zambie, où les archéologues ont trouvé deux troncs d'arbre assemblés en forme de croix.
La découverte a été faite sur le site archéologique des chutes de Kalambo, en Zambie, où les archéologues ont trouvé deux troncs d’arbre assemblés en forme de croix. Crédit photo : Professor Larry Barham, University of Liverpool (capture d’écran vidéo YouTube)

Une découverte importante

L’utilisation du bois par l’homme remonte déjà à l’âge de pierre, mais à cette époque, nos ancêtres s’en servaient principalement pour la chasse et pour faire du feu. Jamais auparavant il n’y a eu de preuves suggérant que ce matériau était utilisé pour la construction. Pour le professeur Larry Barham de l’université de Liverpool, cette découverte est tout simplement stupéfiante : « cette découverte a changé mon opinion sur nos premiers ancêtres », a-t-il déclaré dans un communiqué de presse. Effectivement, la plus ancienne structure en bois façonnée par l’homme répertoriée à ce jour est vieille de moins de 10 000 ans.

L’œuvre de l’Homo heidelbergensis ?

Pour l’heure, les archéologues ne savent pas exactement quelle lignée humaine était à l’origine des rondins trouvés près des chutes de Kalambo. Ils pensent toutefois qu’il pourrait s’agir de l’Homo heidelbergensis, une espèce ayant évolué il y a plus de 650 000 avant notre ère. Il convient de noter que cette découverte a été réalisée dans le cadre du projet Deep Roots of Humanity, dirigé par le professeur Barham. Soutenue financièrement par l’agence britannique Arts and Humanities Research Council (AHRC), l’initiative vise à évaluer le développement des technologies de nos ancêtres au cours de l’âge de pierre. Plus d’infos : nature.com.

Que pensez-vous de cette découverte ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

4 commentaires

  1. Un demi million d’années, pour moi, cela fait 5ooooo ans et non 500 millions d’années. Je peux me tromper, bien…
    Cordialement

  2. Cette decouverte exceptionnelle va permettre, enfin, de comprendre que les premiers hommes, nos aïeux, n’étaient pas les descendants des singes ! Cela va -peut-être- remettre les esprits de nos scientifiques en place. S’ils osent se remettre en question. Quelle bonne nouvelle ! Fini le concept
    de l’homme de CroMagnon ! Terminé la pensée de l’homme animal rustique ! Moi, ça me fait du bien…car pour pouvoir créer cet objet, tel qu’il a été découvert, cela exige que l’homme avait DÉJÀ acquis la technique et la compétence depuis longtemps. Très longtemps, avant qu’il ne fabrique cet objet précis. C’est comme les merveilleux dessins des grottes Lascaux et Chauvet : combien de dizaines de Millénaires d’apprentissage avant d’en arriver à ces merveilles, montrant autant de talents que nos meilleurs artistes d’aujourd’hui !
    Nous ne sommes ni plus ni moins évolués que les hommes de ce temps. Chacun de nous ne sait faire ce qu’il fait que grâce à l’environnement dans lequel nous vivons et à l’apprentissage que nous avons acquis. Mais nous ne sommes pas mieux qu’eux. Ni meilleurs.

  3. Bien sûr qu’on ne sait pas tout , surtout par rapport aux techniques et savoirs qu’avaient nos ancêtres . Les textes religieux nous en apprends beaucoup plus que la recherches.
    La science est un plus il faut les 2 pour essayer de comprendre vraiment.

  4. Je ne suis pas convaincu par l’image, le bois semble tout simplement érodé. Ce n’est pas comme si on avait découvert une tablette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page