Science

Des routes funéraires et des tombes en forme de “médaillon” vieilles de 4 500 ans découvertes au Yémen

Parmi les plus célèbres vestiges anciens et historiques, on compte les pyramides d’Egypte, Stonehenge, etc. Mais saviez-vous qu’en Arabie Saoudite, il existe des allées funéraires qui sont plus vieilles que les pyramides d’Egypte ?

Des archéologues ont mis à jour une incroyable découverte dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite, nous rapporte Livescience. Ils ont découvert des avenues funéraires vieilles de 4 500 ans, dont certaines s’étendent sur 170 kilomètres. Mais ce n’est pas tout: les scientifiques ont également découvert des tombes à côté de ces allées. D’après les explications des chercheurs, ces allées « auraient relié les oasis entre elles et formé une sorte de réseau routier ancien ».

Une découverte très particulière

D’après Malt Dalton, chercheur associé à l’Université de Western Australie et auteur principal d’un article paru dans la revue The Holocene, certaines avenues étaient délimitées par de la roche rouge tandis que d’autres « ont simplement été formées alors que le sol était lissé par les pas des peuples anciens, en particulier, par les sabots de leurs animaux domestiques ». Par ailleurs, ce réseau d’avenues aurait été emprunté par les anciens peuples pour faciliter les déplacements sur de longues distances. En effet, selon Dalton, « en suivant ces réseaux, les gens auraient pu parcourir une distance d’au moins 530 km du nord au sud ». De plus, les chercheurs ont trouvé des avenues reliées à ce réseau dans le sud de l’Arabie saoudite et au Yémen. D’après Malt Dalton, ces avenues laissent à penser que les populations anciennes marchaient sur de très longues distances.

À LIRE AUSSI :  L'Homme dragon : une espèce préhistorique plus similaire à l'homme moderne que Néandertal

Des avenues plus vieilles que les pyramides d’Egypte

Apparemment, des rituels auraient été menés dans ces avenues funéraires et même dans les tombes qui les longent. Les archéologues y ont effectivement découvert des restes humains, mais ils étaient en trop mauvais état pour pouvoir être examinés. Certaines tombes ont également été pillées. Malgré ce manque d’informations, Dalton avance qu’il est possible que ces tombes servaient à se souvenir ou à commémorer les morts.

Des milliers de tombes en forme de pendentif découvertes le long des sentiers
Crédit image : Royal Commission for AlUla

Il ajoute qu’il est également possible d’ « envisager des processions funéraires le long des avenues des oasis sédentaires vers les tombes, mais c’est purement hypothétique jusqu’à ce que nous trouvions plus de preuves ». Concernant la construction de ces avenues, Malt Dalton avance que les habitants d’Arabie Saoudite construisaient de grandes structures en pierre depuis des milliers d’années avant même que les Egyptiens ne construisent les pyramides.

Source
Livescience

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page