Science

Espace : des astronomes ont découvert des sursauts radio rapides et réguliers

Depuis l’observatoire CHIME, au Canada, une équipe internationale de chercheurs ont fait une étonnante découverte : ils ont capté un sursaut radio rapide (FRB) dont le signal revient régulièrement en provenance la même source.

L’univers compte bien des mystères : on peut notamment citer les « sursauts radio rapides » ou FRB (Fast Radio Burst). Ce sont des signaux provenant des confins de l’espace qui se caractérisent par une très courte décharge, mais tellement intense que leur puissance peut illuminer l’espace avec la force de 500 millions de soleils !

Depuis la découverte de cet étrange phénomène en 2007, les astronomes en ont détecté près d’une centaine, le plus souvent en tant que signal unique. Il arrive toutefois que certains signaux soient réguliers.

À LIRE AUSSI :
Fomalhaut b : Hubble résout le mystère de l'exoplanète qui a mystérieusement disparu...

En effet dernièrement, des chercheurs ont découvert un FRB qui se produit à plusieurs reprises à partir de la même source et en suivant un cycle bien défini.

Réglé comme une horloge

Le FRB répétitif (baptisé « FRB 180916 ») a été repéré par une équipe internationale d’astronomes de l’Université de Colombie-Britannique, l’Université McGill, l’Université de Toronto et le Conseil national de recherches du Canada. Dans une étude récemment publiée dans la revue Nature, les chercheurs expliquent avoir utilisé le radiotélescope CHIME (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment) pour capter les signaux.

Ils ont alors remarqué que ces derniers suivent un schéma bien précis : un signal est émis toutes les heures pendant quatre jours. Tout s’arrête ensuite pendant 16 jours, puis le cycle recommence. Sur 500 jours d’observations, les chercheurs ont constaté que le phénomène se reproduisait très régulièrement à la manière d’une horloge particulièrement bien rodée.

Mystère sur la source

Si les FRB sont si mystérieux, c’est principalement parce que les chercheurs ne savent pas encore avec exactitude ce qui pourrait être à l’origine de ces étranges et fugaces phénomènes. Certains scientifiques suggèrent toutefois que les signaux pourraient être produits par un corps céleste tournant autour d’un trou noir ou bien d’une étoile à neutron.

En tout cas, pour ce qui est de l’origine du signal FRB 180916, les astronomes ont découvert qu’il émane d’une « petite région » d’environ sept années-lumière de diamètre qui se trouve dans une galaxie située à environ 500 années-lumière de la nôtre.

Une découverte passionnante

Les recherches se poursuivent activement pour essayer d’en savoir plus sur le signal FRB 180916, car il s’agit d’un phénomène vraiment passionnant. En effet comme l’explique Kiyoshi Masui, professeur adjoint de physique au Kavli Institute for Astrophysics and Space Research du MIT, « ces explosions périodiques sont quelque chose que nous n’avons jamais vu auparavant, et c’est un nouveau phénomène en astrophysique ».

Faisant allusion au fait que les signaux émis par le FRB 180916 soient parfaitement réglés comme une horloge, le professeur Masui indique également que « c’est le schéma le plus définitif que nous ayons vu de l’une de ces sources. Et c’est un indice important que nous pouvons utiliser pour commencer à traquer la physique de ce qui cause ces éclairs lumineux, que personne ne comprend vraiment. » C’est avec beaucoup d’enthousiasme que lui et ses collègues essaient de percer le mystère qui entoure ces mystérieux phénomènes spatiaux.

Photo de couverture zhengzaishuru / Shutterstock

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer