Science

La disparition de Neandertal liée à l’inversion magnétique des pôles il y a 42 000 ans ?

Pendant plusieurs siècles, les catastrophes se sont succédé sur notre belle planète.

Depuis qu’elle a vu le jour il a des milliards d’années, la Terre en a connu des bouleversements. Dans une nouvelle étude récemment publiée dans la revue Science, des chercheurs ont dévoilé qu’il y a 42 000 ans, le champ magnétique terrestre a carrément changé de polarité. Ils ont également indiqué que les conséquences pour la Terre et ses habitants ont été dramatiques !

L’inversion magnétique c’est quand la place des pôles magnétiques de la Terre sont « brièvement » inversés, avant de revenir à leurs positions initiales. Connue en tant qu’événement Laschamp, celle qui nous intéresse s’est produite il y a environ 41 000 ans et aurait duré à peu près 800 ans si l’on en croit les scientifiques de l’Université de New South Wales en Australie.

Que sait-on de cette période d’inversion magnétique ?

« Les découvertes ont été rendues possibles grâce aux anciens kauris néo-zélandais, qui ont été préservés dans les sédiments pendant plus de 40 000 ans », a indiqué Chris Turney, scientifique de la Terre et co-auteur des recherches. « En utilisant les arbres anciens, nous avons pu mesurer et dater le pic des niveaux de radiocarbone atmosphérique causé par l’effondrement du champ magnétique terrestre. » Les chercheurs sont également parvenus à déterminer à quel point cette période a été terrible pour notre planète, ainsi que toutes les créatures vivantes qui s’y trouvaient à l’époque.

Une véritable catastrophe environnementale

Vous vous en doutez bien, un tel évènement n’a pas été sans conséquence pour notre chère planète : le champ magnétique est devenu plus faible, ce qui a entraîné de véritables catastrophes environnementales. En étudiant les anneaux des anciens kauris néo-zélandais, les chercheurs ont effectivement découvert les traces de plusieurs siècles de chaos pour la Terre et ses habitants. On peut notamment citer l’ozone atmosphérique qui a été grandement perturbé, avec l’apparition de tempêtes électriques et d’aurores spectaculaires, et sans oublier les changements climatiques.

Comme l’explique Chris Turney : « le rayonnement non filtré de l’espace a déchiré les particules d’air dans l’atmosphère terrestre, séparant les électrons et émettant de la lumière – un processus appelé ionisation. […] L’air ionisé a ‘frit’ la couche d’ozone, déclenchant une vague de changement climatique à travers le monde. » Et bien évidemment, tout cela a entraîné des extinctions de masse. Le phénomène pourrait même être responsable de changements dans le comportement humain !

À LIRE AUSSI :
Découverte d’une inscription cunéiforme faisant référence au dernier roi de Babylone

La disparition de Neandertal ?

L’Homme aurait également été durement touché pendant cette période difficile, notamment l’Homme de Néandertal. Même s’il subsiste encore (à raison) de nombreux doutes autour de sa disparition… Des doutes que l’étude d’Alan Cooper espère combler en désignant comme responsable le refroidissement climatique terrestre.

Nos ancêtres auraient eu en effet du mal à survivre sans nourriture et sans abris… À contrario, l’Homo Sapiens aurait réussit à mieux tirer son épingle du jeu notamment grâce à son intelligence et sa capacité d’adaptation, en s’abritant tout simplement dans des cavernes. Ce qui expliquerait également la découverte de peintures rupestres datant de la même période… CQFD !

La disparition de Neandertal liée à l'inversion magnétique des pôles il y a 42 000 ans ?
L’Homo Sapiens aurait réussit à mieux tirer son épingle du jeu notamment grâce à son intelligence et sa capacité d’adaptationCrédit photo : Shutterstock / Gorodenkoff

Un évènement sur le point de se reproduire… ?

Actuellement, à l’heure où le climat et l’environnement sont devenus une préoccupation mondiale, Chris Turney et ses collègues craignent qu’un changement de polarité du champ magnétique terrestre ne se produise à nouveau. Ils avancent en effet que de nombreuses preuves suggèrent que nous sommes peut-être proches d’une nouvelle catastrophe de ce genre. Et ce n’est pas bon du tout.

« Notre atmosphère est déjà remplie de carbone à des niveaux jamais vus par l’humanité auparavant. Une inversion des pôles magnétiques ou un changement extrême de l’activité du Soleil seraient des accélérateurs du changement climatique sans précédent. […] Nous devons de toute urgence réduire les émissions de carbone avant qu’un événement aussi aléatoire ne se reproduise. » Reste à voir si les Etats, gouvernements et autres responsables seront sensibles à cette alerte.

Alexia Domoina

Je suis une grande passionnée des gadgets et nouvelles technologies ! Chaque article est une nouvelle découverte et un véritable plaisir à écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page