Science

Le mystérieux poignard de Toutankhamon (forgé dans un métal extraterrestre) dévoile ses secrets

Ce poignard aurait été forgé à partir d'une météorite; cela atteste déjà la dextérité des forgerons et métallurgistes de l'époque.

Toutankhamon, le pharaon de l’ancienne Égypte, a régné vers 1347 à 1327 avant Jésus-Christ. Dans sa sépulture, les scientifiques ont découvert avec sa dépouille, un trésor d’une valeur inestimable. Le poignard de l’ancien pharaon de l’Égypte se distingue par ses composants d’origines extraterrestres. Durant des décennies, les chercheurs ont voulu déceler le mystère qui se cache derrière la fabrication de ce fabuleux trésor. En effet, les chercheurs se sont longtemps questionnés sur le type de météorite utilisé et sur la manière dont il a été façonné. Malgré les recherches menées par l’équipe italienne de l’École Polytechnique de Milan depuis 2016, il semblerait que ce soient des chercheurs japonais de l’Institut de Technologie de Chiba qui aient résolu l’énigme.

Un objet parfaitement façonné pour un travail à l’ancienne

Suite à plusieurs séries d’examens, les chercheurs ont trouvé un concentré de nickel, de cobalt, de phosphore, de carbone et de soufre dans la lame de 34,2 cm de long. Le poignard de Toutankhamon avait un poignet en or avec un pommeau en cristal de roche. En scannant la lame de plus près, les scientifiques ont conclu que c’était de l’octaédrite, une météorite composée à la fois de fer et de nickel. Les chercheurs en déduisent que la météorite était sphérique avant d’être forgée pour servir de lame, puisque pour manier l’or et le cuivre, il fallait les fondre à une température de 1200 °C. Il se peut que les métallurgistes de l’ancien temps eussent une bonne maîtrise de la température du feu. Et pour le reste, il a été martelé à la main.

À LIRE AUSSI :
Découverte d’une inscription cunéiforme faisant référence au dernier roi de Babylone

Le poignard était un cadeau d’un roi pour le pharaon d’Égypte

Dans la cité fondée par Amenhotep IV, les chercheurs ont découvert en 1887 des informations sculptées dans une tablette d’argile relatant des échanges entre les différents souverains égyptiens et des cours étrangères. Le poignard était offert au grand-père de Toutankhamon, le pharaon Amenhotep III lors de son mariage avec la princesse Tahudepa.

Sarcophage momiforme intérieur43, intermédiaire et extérieur (répliques à l'exposition de 2012 « Toutankhamon, son tombeau et ses trésors » à Paris).
Par © Traumrune / Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=23175024

Le trésor a ensuite été transmis de père en fils jusqu’à Toutankhamon. L’une des lettres précisait que la dague a été offerte par Toushratta, le roi de la Mitanni dont le royaume se tenait au nord-est de la Syrie actuelle. Cependant, il reste à savoir comment tous ces décors ont été collés entre eux pour forme cette dague rarissime.

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page