Science

Proxima Centauri, une deuxième planète tourne peut-être autour de l’étoile

Des chercheurs ont découvert que notre plus proche voisine, l’étoile Proxima Centauri, abrite peut-être une seconde planète, en plus de Proxima b, découverte en 2016.

Avez-vous déjà entendu parler de Proxima Centauri ? Située à 4,2 années-lumière de la Terre, il s’agit d’une naine rouge qui est l’étoile la plus proche de notre système solaire. En 2016, les astronomes avaient découvert qu’une planète (qu’ils ont baptisée « Proxima b ») est en orbite autour de l’étoile. Aujourd’hui, une nouvelle étude suggère l’existence d’une deuxième planète qui tourne autour de Proxima Centauri.

Dans un article publié dans la revue scientifique Science Advances, des astrophysiciens italiens ont dévoilé leurs recherches qui laissent à penser que l’exoplanète Proxima b n’est pas la seule exoplanète à graviter autour de Proxima Centauri.

A LIRE AUSSI :
Cette vidéo de la Lune en 4K est époustouflante !

En étudiant la vélocité radiale de la naine rouge (il s’agit d’observer et mesurer précisément les « tremblements » d’une étoile sous l’action, même minime, de l’orbite de ses planètes), les scientifiques en ont déduit que Proxima Centauri accueille une autre planète dans son orbite : sans chercher loin, ils l’ont tout simplement baptisé « Proxima c. »

Grâce à l’utilisation d’outils très sophistiqués, les chercheurs ont pu analyser les possibles caractéristiques de cette seconde planète et avancer quelques théories. Les astronautes ont découvert que si Proxima b évolue dans une « zone habitable, » ce n’est pas le cas de Proxima c.

Les études suggèrent que cette dernière, qui est six fois plus grande que la Terre, se trouve beaucoup trop loin de son étoile, à une distance de 150 millions de km environ. Non seulement il lui faut 5 ans pour réaliser un tour complet de Proxima Centauri mais la température à sa surface avoisine également les -200° C d’après l’estimation des chercheurs.

Si elle existe vraiment, Proxima c ne serait donc pas habitable pour l’homme. La découverte n’en reste pas moins exceptionnelle et les recherches continuent pour essayer d’en savoir plus sur ce nouveau mystère offert par Proxima Centauri. Cette découverte illustre une fois de plus que l’espace est loin de nous avoir montré tous ses secrets.

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer