Un signal chimique émis par les larmes des femmes réduirait de 44 % l’agressivité masculine, affirme cette étude

C’est surprenant de savoir que lorsque les hommes reniflent les larmes des femmes, ils deviennent moins agressifs. En fait, cette goutte de liquide lacrymal émet un chimiosignal social qui réduirait l’activité des réseaux cérébraux liés à l’agression masculine.

Charles Darwin, naturaliste et paléontologue britannique, a sorti un ouvrage sur l’expression des émotions chez l’homme et les animaux en 1872. Il s’est limité à cette expression seulement, sans aller plus loin dans ses recherches. Il estimait ainsi que les larmes émotionnelles permettaient de lubrifier l’œil humain. Et il pensait à tort que celles-ci étaient une caractéristique exclusive à l’homme. Cependant, plus tard, des scientifiques ont découvert que les yeux des mammifères produisaient aussi des larmes « émotionnelles », qui renfermaient des substances chimiques agissant comme des signaux sociaux.

Des expériences antérieures ont notamment démontré que les larmes des souris femelles contenaient des signaux chimiques sociaux aux divers effets tels que l’atténuation de l’agressivité des souris mâles. Récemment, une équipe de recherche de l’Institut Weizmann des Sciences, en Israël, a effectué une série d’expériences. Celles-ci visent à déterminer si, chez les humains, les larmes des femmes ont aussi cette capacité à bloquer l’agression masculine et à agir sur le cerveau. Le point sur cette nouvelle étude.

Un homme énervé et agressif.
Un homme énervé et agressif. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La collecte de larmes auprès de six femmes volontaires

Dans une recherche antérieure réalisée par certains des scientifiques impliqués dans cette présente étude, il a été démontré que les larmes humaines contiennent des signaux chimiques inodores. Ces derniers auraient réduit l’excitation sexuelle (auto-évaluée) des participants masculins, ainsi que leurs niveaux de testostérone et leurs mesures physiologiques de l’excitation. Cependant, leur effet sur l’agression masculine n’était pas encore évalué.

Ce qui a amené cette nouvelle équipe de recherche israélienne à effectuer une série d’expériences y correspondant. Elle avait pour objectif de vérifier si, en reniflant les larmes émotionnelles de femmes, les hommes deviennent moins agressifs. Pour cela, elle a collecté 160 ml de larmes auprès de six donneurs humains de sexe féminin, âgés de 22 à 25 ans. Ces femmes ont regardé des clips vidéo tristes, chacune dans une pièce isolée, pour provoquer des pleurs.

Pour cette étude, une collecte de larmes de femme a été effectuée.
Pour cette étude, une collecte de larmes de femme a été effectuée. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Le déroulement de l’expérience au laboratoire

Lors de cette expérience, vingt-cinq hommes ont accepté de participer à un jeu monétaire à deux. Les scientifiques leur ont dit que leur adversaire était humain, mais c’était en réalité un algorithme informatique. Lors de ce jeu, le but était de créer une réaction agressive de la part de chaque homme vis-à-vis de son adversaire, en lui faisant croire que ce dernier trichait. Lorsque l’occasion se présente, le joueur humain, même sans obtenir un bénéfice personnel, pouvait se venger de son adversaire en lui faisant perdre de l’argent. Il est à noter qu’avant de commencer le jeu, tous les participants ont reniflé soit des larmes, soit une solution saline inodore, sans être au courant de ce qu’ils inhalaient.

Les résultats de l’étude

Les scientifiques ont remarqué que l’agressivité du groupe des hommes exposé aux larmes était réduite de 43,7 %. Afin de s’assurer de la fiabilité de ce résultat, ils ont procédé à une analyse bootstrap. Celle-ci a révélé que la chance d’obtenir ce résultat par hasard était minime (2,9 %). Cela suggère que les signaux chimiques des larmes émotionnelles humaines provoquent une baisse de l’agression chez les hommes.

Les larmes des femmes baisseraient l'agressivité des hommes.
Les larmes des femmes baisseraient l’agressivité des hommes. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Ensuite, l’équipe a étudié la conséquence de l’inhalation de larmes sur le cerveau des participants. Après avoir reniflé des larmes ou une solution saline inodore, les hommes ont joué au jeu monétaire à deux, tout en subissant un examen d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRM). Les chercheurs ont constaté une baisse de l’activité dans les deux zones cérébrales impliquées dans l’agression (cortex de l’insula antérieure gauche et cortex préfrontal bilatéral). Plus d’informations : Plos Biology. Que pensez-vous de cette étude ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
wis-wander.ac.iljournals.plos.org

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page