Immobilier : tiny Houses, abris de jardin, micro habitations, pourquoi ces nouveaux habitats séduisent les français

Les résidences secondaires ont le vent en poupe, mais les acheteurs boudent les immenses villas au profit des micromaisons", écologiques et bien plus avantageuses financièrement parlant.

Posséder une maison secondaire est un rêve pour de nombreux français, et, avec les derniers confinements, la tendance se vérifie. Cependant, les prétendants à l’achat d’une maison secondaire ne choisissent plus les maisons traditionnelles à la campagne ou en bord de mer: la tendance est aux petites maisons que l’on pourrait qualifier de « plus accessibles ».

Les tiny-houses, maisons containers ou mobil-home se vendent comme des petits pains. Il faut dire qu’elles offrent de nombreux avantages : rapidité de construction, coût peu élevé, et taxes allégées.

Mobiles et minimalistes, elles semblent répondre parfaitement à la demande du marché actuel: un petit coin de verdure pour oublier l’effervescence de la ville, c’est le graal pour de nombreux citadins. Et pour cela, il n’y a pas besoin d’acheter une maison hors de prix.

Un boom sans précédent

3.6 millions de résidences secondaires achetées en un an, cela équivaut à une augmentation de 15% par rapport à l’année dernière, du jamais vu en France. Mais les futurs propriétaires recherchent plutôt de petits pied-à-terre que d’immenses villas…

Les tiny-houses qui ne dépassent que rarement les 50 000€ sont très demandées, tout comme les mobil-homes qui se sont écoulés à 20 000 exemplaires au cours de l’année, soit 50 mobil-homes achetés chaque jour en France.

Les avantages de de ces micro habitat

La particularité de ces petites maisons réside d’abord dans le fait qu’elles se montent très vite; dans le cas des tiny-houses, elles peuvent également être auto-construites, réduisant ainsi le coût de la main d’œuvre si l’on est un peu bricoleur.

Mais surtout, elles sont mobiles, et ne sont donc pas concernées par la taxe foncière, ni par la taxe d’habitation. Seule la taxe d’aménagement, d’environ 150€, sera exigée une fois par an… Dans des régions où ces prix flambent, avoir une résidence secondaire mobile engrange donc de sacrées économies.

Un mode de vie différent d’une maison traditionnelle

Nous avons vu que les tiny-houses ou mobil-homes offraient des avantages financiers, mais elles permettent aussi un mode de vie différent de celui d’une maison traditionnelle. Ainsi, ces habitations se situent souvent dans des espaces naturels, ou dans des campings; il est donc possible de profiter d’un écrin de nature le temps d’un week-end, mais également de toutes les infrastructures présentes dans le camping (piscine, restaurants etc…).

Almere, Pays-Bas, octobre 2017. Une petite maison simple et bon marché d'une pièce
Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / www.hollandfoto.net

Les maisons containers, en augmentation constante

Si les tiny-houses restent encore sur la première marche du podium en matière de micromaisons, elles pourraient être détrônées par les maisons containers. Elles n’ont évidemment pas le même côté naturel du bois des tiny-houses, mais pour ceux qui aiment le « côté industriel » et le recyclage, elles sont une évidence. Les containers maritimes mis au rebut se rachète à un prix dérisoire au regard du prix du m² dans l’immobilier.

Et avec plusieurs containers assemblés, on obtient vite une surface intéressante. Qui plus est, la maison container ne nécessite aucune fondation. Attention cependant, elle n’est pas mobile, donc assujettie aux différentes taxes. Les français aspirent à des week-ends au vert, loin des bruits de la ville, et les maisons plus « accessibles financièrement » semblent bien cocher toutes les cases.

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
lci.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page