Société

Aide de l’état : une indemnité inflation à la place du chèque carburant, pour qui et comment l’obtenir ?

Le gouvernement vient d'annoncer la mise en place d'une indemnité inflation à la place du chèque carburant pour faire face à la flambée des prix à la pompe. Mais à qui s'adresse cette aide de l'Etat ?

La flambée des prix du carburant n’a pas pu vous échapper. Elle est si conséquente que l’on y regarde à deux fois avant de faire le plein… Depuis quelques jours, les initiatives des grandes surfaces se multiplient: E.Leclerc vend son carburant à prix coûtant jusqu’au 30 octobre, quand Carrefour offre un bon d’achat de 5€ pour toute dépense de 25€ de carburant.

Et du côté du gouvernement, Jean Castex annonçait hier soir, une aide inflation de 100€, pour soulager le budget des français. Une baisse des taxes aurait été la bienvenue pour tous, mais l’Etat s’y refuse et proposera cette alternative très bientôt. Alors, comment l’obtenir ? A qui s’adresse-t-elle ? Et quel est son montant ? On vous explique tout.

La décision du gouvernement annoncée

Mardi dernier, dans une interview à la radio RTL, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement expliquait : « Les derniers arbitrages sont en cours, on est en train d’y travailler […] Il n’y a pas de piste exclue, on veut que ce soit, simple, juste et efficace ». Il semblait laisser entendre qu’il n’y aurait pas de baisse des taxes sur les produits pétroliers, mais qu’autre chose sera mis en place : le chèque carburant. Hier donc, le chèque carburant a été avorté dans l’oeuf et remplacé par une “aide inflation“.

Quelles seront les conditions d’obtention ?

Comme nous pouvions l’imaginer, l’« aide inflation » ne sera pas un cadeau de fin d’année offert à tous les français :elle sera destiné aux familles les plus modestes, donc les plus touchées par la flambée des prix. Sur le même principe que le « chèque énergie » d’ailleurs. Les travailleurs, chômeurs, indépendants ou retraités gagnant moins de 2000€ recevront ce chèque de 100€.

Homme ayant peur de la pompe à essence
Pour les foyers les plus modestes ? Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock /Altrendo Images

Pour quel montant ?

Dans la région des Hauts-de-France, une aide existe déjà, mise en place par le Conseil Régional. Cette Aide au Transport aux Particuliers se traduit par un versement de 60€ par trimestre, soit 20€ par mois. Les bénéficiaires doivent justifier d’un contrat en CDD ou CDI, être étudiants ou percevoir de faibles revenus s’ils ne travaillent pas.

À LIRE AUSSI :  Granulés : bientôt une aide de l'Etat à destination des ménages se chauffant avec des pellets de bois ?

Pour ces derniers, le revenu doit être deux fois inférieur au SMIC, ils doivent habiter à plus de 20 km de leur lieu de travail (ou d’étude) et justifier de l’absence de transport en commun. De nombreuses conditions sont donc demandées pour bénéficier de cette aide.

Certains experts évoquaient cette piste pour l’aide de l’état, mais finalement le premier ministre a tranché avec cette aide qui devrait être versée dès le mois de décembre aux salariés, puis un peu plus tard aux retraités.

Comment obtenir cette indemnité inflation ?

Le premier ministre annonçait donc hier soir, que cette nouveau coup de pouce serait de 100€ en un seul versement, pour tous ceux qui perçoivent moins de 2000€ par mois.  Cela concernera les salariés avec un versement dès fin décembre, mais également les fonctionnaires (en janvier), les indépendants, chômeurs ou retraités (un peu plus tard dans l’année).

Ce seront donc 38 millions de français qui bénéficieront de cette nouvelle aide de l’état. Et Jean Castex de rappeler que le pouvoir d’achat augmentera pour tous, dans un futur proche.

Pour l’obtenir, il n’y aura rien à faire pour les bénéficiaires : le chèque sera versé directement sur le salaire, et le premier ministre s’est engagé à ce que la procédure se déroule le plus vite possible !

Une aide pour le carburant est évidemment la bienvenue pour ceux qui ont des revenus très modestes, mais pour ceux qui n’entreront pas dans les critères de sélection, le prix à la pompe restera le même, avec une baisse du pouvoir d’achat en perspective. Attendons de voir comment cela sera mis en place, mais ne nous faisons pas d’illusion, l’Etat ne sera pas le Père Noël !

Source
Auto-moto.comRtl.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page