Auto / Moto

Depuis la crise les français « investissent » dans un camping-car comme ils le feraient pour une maison

Explosion des ventes de camping-cars depuis le déconfinement. Des véhicules de plus en plus prisés en Europe.

L’année 2020 a sans doute été la plus atypique dans la vie d’un grand nombre de gens. Si la pandémie de coronavirus a chamboulé la vie quotidienne du plus grand nombre, en restreignant les déplacements, en nous forçant à rester chez nous et à ne plus voir grand monde, il y a une chose qui manque à la majorité d’entre nous : Voyager.

Effet du confinement ou pas, nous sommes effectivement nombreux à vouloir nous évader de nos quatre murs. Quoique cela irait à l’encontre des mesures sanitaires conseillés par le gouvernement. Sauf peut-être si votre chez soi est un camping-car !

À LIRE AUSSI :  Nissan transforme son van e-NV200 en camping-car électrique pour les sports d'hiver !

Les camping-cars ont la côte chez les Français

En effet, à en croire les informations de BFMTV, de nombreux Français ont jeté cette année leur dévolu sur les camping-cars. Bien que l’Allemagne reste pour le moment le premier marché dans ce domaine, on enregistre une forte montée de la demande en France qui se situe en deuxième position, devant la Grande-Bretagne.

D’après les explications de Stéphane Gigou, le patron de Trigano, le leader européen dans ce secteur, les ventes ont progressivement augmenté depuis la crise de 2008. Toutefois, elles ont atteint un niveau inédit en 2020 et même si en temps normal, la plus grosse saison a lieu avant Pâques, cette année-ci, plusieurs consommateurs se sont lancés dans l’achat d’un camping-car en septembre et en octobre.

L’Union des véhicules de loisirs (Uni VDL) a déclaré que ce « boom » avait éclaté au moment du déconfinement et la courbe des ventes ne semble pas fléchir. Rien qu’en octobre, les ventes de camping-cars neufs se seraient accrues de 40% par rapport en 2019 et celles des camping-cars d’occasion, de plus de 20%.

Un budget allant de 10.000 euros à 400.000 euros

Mais attention, ce n’est pas parce que tous les Français se mettent aux camping-cars que cela signifie que ceux-ci sont abordables pour autant ! En effet, il faut compter au moins 10.000 euros pour s’offrir un camping-car des années 90. Mais, en règle générale, le tarif minimum serait d’environ 50.000 euros et le prix moyen monte aux alentours de 100.000 euros.

Depuis la crise les français "investissent" dans un camping-car comme ils le feraient pour une maison
Un camping-car de luxe. Crédit photo : Shutterstock / Denise Barlock

Comme nous l’affirme Stéphane Gigou, même s’il s’agit d’automobiles, cela ressemble plus à un investissement immobilier. D’ailleurs, si les clients veulent monter en gamme et rouler à bord de camping-cars très confortables et luxueux, pouvant même abriter leur voiture ou des motos, les prix peuvent vite monter en flèche et atteindre les 400.000 euros et même dépasser le million d’euros pour les plus luxueux.

Depuis la crise les français "investissent" dans un camping-car comme ils le feraient pour une maison
Volkswagen Campervan. Crédit photo : Shutterstock / Adam Loader

L’engouement pour ces types de camping-cars est surtout observé chez les quinquagénaires qui souhaiteraient généralement pouvoir aller en vacances sereinement tout en se protégeant de la Covid. Mais les trentenaires aussi semblent de plus en plus se ruer vers les camping-cars. Toutefois, ceux-ci veulent généralement dépenser moins de 10.000 euros, donc optent pour un utilitaire qu’ils transforment ensuite eux-mêmes en camping-car. Pas bête, non ?

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page