Société

Les doggy bags sont désormais obligatoires dans les restaurants !

Vous n'avez pas fini vos tagliatelles au saumon ? Ne culpabilisez plus à les voir partir à la poubelle, rapportez-les chez vous pour plus tard, c'est désormais officiel, les doggy bags sont obligatoires !

Vous avez eu les yeux plus gros que le ventre au restaurant et vous voyez votre demi-pizza partir en cuisine… et donc à la poubelle ! Et ne parlons pas des assiettes des enfants, à peine entamées ! Tous ces restes sont destinés à la poubelle : un gaspillage alimentaire MONUMENTAL ! Cette pratique fait désormais partie… du passé !

La loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous revient sur cette pratique ! Et depuis le 1er juillet 2021, elle oblige les restaurateurs à proposer un « doggy bag » !

Mais au fait c’est quoi un doggy bag ?

Littéralement un sac pour chien ! Le nom est peut-être mal choisi car ce doggy bag permet de récupérer les restes de votre repas… Libre à vous ensuite, de les refiler à votre chien ou de les consommer lors de votre prochain repas. Bref, désormais vous allez pouvoir emporter les restes de vos repas, qui, ne l’oublions pas sont déjà payés !

Comment ça marche ?

Tous les restes sont concernés par cette loi comme votre plat de résistance, mais aussi votre dessert ou même votre bouteille de vin ! Combien d’entre vous se sont déjà forcés à vider la bouteille pour ne pas la perdre… Fausse excuse ? On vous laissera juger ! Et tous les restaurants sont concernés par cette loi, à l’exception cependant de ceux qui proposent un « buffet à volonté »… Il ne s’agit pas de faire des stocks mais de ne plus gaspiller !

Les restaurateurs doivent donc proposer un contenant recyclable ou réutilisable à chaque client qui souhaite emporter les restes… Mais rien n’empêche le client de venir avec un contenant, encore plus écologique d’ailleurs !

Le gaspillage alimentaire : un fléau dans les restaurants !

Une étude réalisée en 2016 par l’Ademe revient sur les chiffres du gaspillage alimentaire en restauration. Le consommateur gaspillerait environ 33% de son assiette si l’on part de la production à l’assiette. Et en phase de consommation pure, cela représenterait environ 40%… Un fléau identifié et désormais une possibilité d’y remédier !

Si, en Asie ou aux Etats-Unis, la pratique du doggy bag est depuis longtemps entrée dans les mœurs, ce n’est pas le cas dans notre pays. Question de culture ou de quantité ? On ne sait pas vraiment mais certains s’avancent à dire que les Français seraient très tôt, habitués à finir leur assiette. De plus, les portions servies dans les restaurants français seraient moins généreuses que celles des restaurants américains.

Ne culpabilisez plus à demander vos restes !

Un sondage réalisé par YouGov revient la manière qu’ont les Français de considérer cette pratique. Pour 15,1% d’entre eux, cela fait radin, 11% estiment que c’est impoli et 5% que c’est « sale » ! N’ayez donc plus honte de repartir avec votre doggy bag, ou d’apporter votre contenant… Ce n’est pas de l’avarice mais du bon sens ! En revanche jeter la nourriture reste un acte insensé et anti-écologique ! Vive les doggy bags !

Promo
AOSBOS Sac Isotherme Repas Portable Multi-usages Lunch Bag Sac Déjeuner Style Sobre, Gris Classique
  • ALIMENTATION SAINE- Aosbos Sac Repas Homme adopte le film d’aluminium de protection de l’environnement de qualité alimentaire et rembourré de la mousse EPE pour une excellente résistance...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page