Société

Los Angeles : un village de 76 tiny-houses à 5500€ (pièce) pour loger les sans-abris

A Los Angeles, plus de 41 000 sans abris sont recensés. La municipalité a décidé d'agir en proposant à une petite poignée d'entre eux de bénéficier d'une tiny house, en échange d'un programme de travail... Un pas vers la réinsertion sociale !

Les tiny-houses nous viennent des Etats-Unis, au départ inventées pour faire face à l’Ouragan Katrina qui avait mis à la rue des milliers de personnes en quelques secondes. Depuis cette date, les tiny-houses sont devenues dans le monde entier des habitats écologiques et alternatifs aux constructions traditionnelles. Mais elles deviennent aussi, et de plus en plus fréquemment, une solution pour loger les sans-abris…

Londres, Tours, Lyon, ces villes ont déjà franchi le pas, et la gigantesque ville de Los Angeles aux Etats-Unis vient d’investir aussi pour tenter de reloger les personnes à la rue. L’Etat de Californie recense la moitié des SDF du pays entier; dans la ville de Los Angeles, ce ne sont pas moins de 41 000 personnes totalement sans-abris.

Des tiny-houses pour les sans-abris

Dans le quartier de Tarzana, à Los Angeles, la ville vient d’investir dans la construction de 76 tiny-houses pour loger les personnes qui vivent à la rue. Un grain de sable devant l’ampleur de la situation certes, mais un grand pas pour ceux qui pourront en bénéficier. Ces minimaisons sont construites sur remorque, se montent en 90 minutes et coûtent environ 5500€ l’unité. La ville prend en charge la totalité du coût des constructions de ces petites maisons de 6 m² chacune. Les habitants de ces tiny-houses trouveront à l’intérieur un couchage pour deux personnes, des rangements, la climatisation et le chauffage. Les sanitaires et buanderies seront des parties communes accessibles à tous les habitants.

Et ce n’est pas tout !

L’ONG Hope of the Valley s’occupera de la logistique de cet endroit pas comme les autres. Les habitants de ce village solidaire se verront également distribuer 3 repas chaque jour gratuitement. Cependant, il existe une contrepartie pour les habitants qui entreront dans ces tiny-houses… En effet, puisque le but est de les resocialiser, ils devront participer à un programme de travail établi par l’ONG. Les baux seront également de 3 mois renouvelables avant qu’ils ne trouvent un logement permanent. Le but est de les sortir de l’enfer de la rue, non pas de les infantiliser en les assistant de A à Z. Les villages de tiny-houses semblent avoir un bel avenir devant eux et offrent une seconde chance à ceux qui ont tout perdu…

À LIRE AUSSI :
Tiny house : la mini maison écologique et durable "Cube One" ne coûte que 26 000 euros

La Californie, état champion des inégalités sociales !

Dans cet état du Sud des Etats Unis, situé sur la côte ouest, nous avons souvent en tête les longues plages de sable blanc… En réalité, cet état de 40 millions d’habitants est l’un des plus inégalitaire des Etats-Unis: on y dénombre ainsi 1 million de millionnaires mais également 150 000 sans domicile fixe. Dans cet état, considéré comme le plus riche du pays, les associations s’alarment sur le nombre grandissant de SDF et du peu d’actions menées pour les aider. L’installation de ces villages de tiny-houses sera peut-être un tremplin pour ceux qui pourront y habiter… Mais cela ne résoudra pas le problème des SDF qui sont chaque année plus nombreux à vivre dehors. La ville agit, mais est-ce vraiment suffisant ?

Un village de Tiny House
Crédit photo : Hope of the Valley Rescue Mission (Facebook)

Source
18h39.frCovidam.institutdesameriques.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page