Société

Un examen médical pour renouveler le permis de conduire des séniors ? Le gouvernement donne (enfin) sa position

Les accidents impliquant des conducteurs seniors suscitent des inquiétudes, alimentant le débat sur la nécessité d'une évaluation médicale régulière pour assurer la sécurité sur les routes.

Depuis quelques mois maintenant, il existe un sujet qui anime les réseaux sociaux : le permis de conduire des seniors. Plusieurs pays européens comme l’Espagne ou la Belgique imposent déjà des visites médicales périodiques passé un certain âge. En France, il n’existe pour le moment aucun contrôle ni aucune visite pour les personnes âgées. La France « envisagerait » donc d’imposer une visite médicale aux seniors pour qu’ils puissent conserver leur permis de conduire. Certains s’insurgent et invoquent la privation de liberté, d’autres adhèrent, estimant que les personnes âgées peuvent perdre de leurs capacités à conduire. Mais alors, le permis de conduire des seniors, dans sa forme actuelle, est-il en sursis ? Décryptage.

Pourquoi les seniors sont-ils sur la sellette ?

Nous ne serons ni juge ni partie dans cette histoire qui soulève les foules ! Cependant, certains chiffres parleront pour nous. En 2021, dans le département du Rhône, parmi les 15 décès répertoriés, 14 concernaient des individus âgés de plus de 75 ans. Les accidents impliquant des personnes âgées sont caractérisés par une gravité significative, avec un ratio de 6,1 décès pour 100 blessés, comparé à un ratio de 1,6 décès pour 100 blessés pour les individus de moins de 65 ans. Les seniors provoqueraient en revanche moins d’accidents graves, ou liés à l’alcool ou aux stupéfiants, mais les décès seraient plus nombreux. Si une nouvelle loi voyait le jour, elle serait alors pour protéger leur vie et non pour leur interdire de conduire.

Le permis de conduire, un indispensable pour une majorité d'entre nous.
Le permis de conduire, un indispensable pour une majorité d’entre nous. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Dans les faits, comment cela se passe ailleurs ?

Le fonctionnement du permis de conduire en Espagne diffère de celui en vigueur en France, et ce, dès son obtention. En effet, dans ce pays, tous les conducteurs âgés de 18 à 65 ans doivent passer une visite médicale tous les 10 ans. Puis, à partir de 65 ans, cette visite médicale obligatoire se déroule tous les 5 ans. En Italie, comme le rapporte le journal Sud-Ouest, l’examen médical a lieu tous les 10 ans jusqu’à 50 ans, puis tous les 5 ans, de 50 à 70 ans, et enfin tous les 3 ans, au-delà de 70 ans. En France, quel que soit son état de santé et son âge, il est donc possible aujourd’hui de conduire toute sa vie, sans jamais recevoir un avis médical. Rappelons qu’en France, « les conducteurs, titulaires d’un permis de conduire de l’une des catégories C, C1, CE, C1E, D, D1, DE, et D1E, sont assujettis à l’obligation de passer une visite médicale tous les 5 ans (tous les 2 ans à partir de 60 ans, tous les ans à partir de 76 ans) », comme indiqué par la DREAL Centre Val de Loire.

Et en France, comment cela pourrait-il se traduire ?

La proposition envisagée consisterait à soumettre les conducteurs à des tests évaluant divers réflexes tels que la vision ou l’ouïe. Ces évaluations seraient effectuées tous les cinq ans à partir de l’âge de 65 ans, et en cas d’inaptitude à la conduite confirmée, pourraient entraîner le retrait du permis. Cependant, Thierry Monchâtre, attaché de presse de la délégation Sécurité routière au ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, a formellement nié ces informations lors de notre prise de contact. Il affirme, sur le journal Auto-Infos, qu’« il n’y a aucun projet officiel à ce jour ». Selon lui, la modification d’un texte de loi n’est pas une procédure spontanée, et à sa connaissance, aucun projet de cette nature est actuellement prévu. Tout en reconnaissant qu’il pourrait y avoir des évolutions gouvernementales sur le sujet à l’avenir, il précise que, jusqu’à présent, cela n’a pas été le cas.

Non, pas de date de « péremption » pour le permis de conduire des séniors

En France, le permis de conduire ne sera pas soumis à une « date de péremption », malgré les propositions de la Commission européenne. Le ministre des Transports, Clément Beaune, a explicitement rejeté cette idée lors d’une interview sur Sud Radio, soulignant qu’il n’était pas en faveur d’un permis de conduire basé sur l’âge. Par conséquent, les conducteurs français de plus de 70 ans ne seront pas tenus de passer une visite médicale obligatoire pour continuer à circuler sur les routes du pays. Clément Beaune a ainsi voulu mettre fin aux rumeurs et aux informations erronées concernant cette question.

Non, pas de « macaron S » non plus pour les séniors

Aucun plan n’est en cours pour imposer l’obligation d’arborer un macaron « S » à l’arrière des véhicules conduits par des individus de plus de 70 ans. Il s’agit d’une « fake news » qui circule actuellement sur de nombreux réseaux sociaux, indique le site de la Sécurité routière. Les personnes qui jugent opportun de placer ce macaron sur leur voiture sont parfaitement libres de le faire, mais il n’existe aucune initiative visant à rendre cet affichage obligatoire.

Le « macaron S » obligatoire pour les sénior est une « fake news ».
Le « macaron S » obligatoire pour les sénior est une « fake news ». Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock (modifié)

Et selon vous, doit-on passer une visite médicale pour conserver son permis à partir d’un certain âge ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Un commentaire

  1. Bonjour, je ne suis pas favorable à l’examen médical pour les séniors sauf pour ceux qui ont des pathologies handicapent, lors de visites chez le généraliste ou autre comme le cardiologue, ceux ci devraient proposer au patient une limite à la conduite jusqu’à amélioration de son état, suivant l’endroit où vivent les gens çà s’impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page