Société

Strasbourg : une boutique unisexe pour enfants pour casser les stéréotypes

Ouvert depuis décembre 2019, la boutique « Joy Concept Store For Kid » propose des articles classés par âge et de couleurs neutres pour enfants.

Après avoir effectué des études de marketing et de commerce, Joy Fleuret a lancé un concept bien particulier à Strasbourg. Pour se défaire des stéréotypes de genre, elle a notamment ouvert une boutique unisexe pour enfants en décembre 2019.

On trouve toutes sortes d’articles pour enfants dans cette boutique baptisée « Joy Concept Store For Kid » : des jouets, des vêtements, des livres et divers accessoires. Seulement, vous ne trouverez pas de rayons pour filles et pour garçons comme dans les boutiques classiques chez Joy. Tout est effectivement de couleur neutre et rangé par âge. En outre, un petit coin café est également disponible pour que les parents puissent discuter de ce nouveau concept.

À LIRE AUSSI :
Les baskets babouches, la nouvelle tendance printemps-été signée Loewe

Pour la jeune femme de 28 ans, il n’est pas question d’imposer le rose aux filles et le bleu aux garçons. Pour elle, les petites filles peuvent très bien jouer avec des figurines de super-héros ou un ballon de foot, tout comme les petits garçons peuvent jouer avec des poupées et des dînettes.

Un concept allant à l’encontre du marketing genré

C’est au cours de ses études que Joy Fleuret a découvert le fonctionnement du marketing genré. Elle s’est tout de suite opposée à ce concept. Il s’agirait d’un moyen de vendre la même chose, mais simplement de façon différente aux filles et aux garçons. Si des parents achètent par exemple un vélo de couleur rose à leur fille, le petit frère de cette dernière ne s’en servira pas plus tard parce que c’est une couleur pour fille. Ainsi, les parents devront en acheter un nouveau. En d’autres termes, c’est une technique pour inciter les gens à consommer plus et inutilement.

Mais ce n’est pas tout. Ce type de marketing ne s’applique pas uniquement aux enfants. Elle se manifeste un peu différemment, et d’une façon plus subtile chez les adultes. Les marques proposent par exemple différents types de parfums et shampoings pour les femmes et les hommes parce que ces derniers n’auraient pas les mêmes préférences. Mais ce n’est pas forcément le cas. Ainsi, l’entrepreneuse pense qu’il faut attaquer à la racine, c’est-à-dire dès le jeune âge, pour mettre un terme à ces stéréotypes de genre.

Les stéréotypes de genre peuvent freiner l’épanouissement de l’enfant

En ouvrant sa boutique, Joy souhaite que les enfants puissent s’éloigner des clichés, étant donné que ces derniers impactent directement sur leur façon de penser et leur avenir. Beaucoup de produits pour enfants sont notamment porteurs de messages et aident les enfants à adopter certaines compétences pour leur futur métier. Or, il n’y a pas de métiers uniquement réservés aux filles ou aux garçons de nos jours. Une fille a tout à fait le droit de rêver de devenir mécanicienne, tout comme un garçon peut ambitionner de devenir styliste ou danseur.

Photo d’illustration De Africa Studio/ Shutterstock

Via
Europe1
Tags

Kanto ANDRIAMANJATOSON

Passionnée par tout ce qui tourne autour de l’actualité et l'innovation, j’aime partager mes découvertes à travers mes écrits.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer