Société

Un projet de loi pour autoriser les propriétaires à être enterrés ou inhumés avec leurs animaux de compagnie

Un animal de compagnie c'est un membre de la famille... Pourtant la loi actuelle n'autorise pas les propriétaires à rester unis dans l'éternité !

Lorsque l’on possède un animal de compagnie que l’on aime plus que tout, que l’on soigne et chérit tout au long de sa vie, nous aimerions parfois rester unis au-delà de la vie… En d’autres termes, de nombreux propriétaires d’animaux aimeraient que leurs chiens ou chats restent auprès d’eux pour l’éternité. En France, il est interdit d’enterrer un animal de compagnie dans un « cimetière pour humain » ! Pourtant, c’est une question qui se pose lorsque l’on possède un animal de compagnie… Au début du mois de février, une trentaine de députés ont déposé une proposition de loi visant à autoriser les particuliers à être enterrés avec leur animal de compagnie. Décryptage.

Que dit cette proposition de loi ?

27 députés ont donc déposé le projet de loi 5007 au Journal Officiel. Concrètement, les députés proposent d’autoriser les propriétaires d’animaux de compagnie à enterrer l’urne funéraire de celui-ci auprès d’eux lors de leur décès. Ils s’appuient sur le fait que la loi autorise déjà le dépôt d’objets personnels dans le cercueil, avant la mise en bière. Ils estiment donc que l’urne contenant les cendres d’un animal de compagnie serait similaire à un objet déposé dans le cercueil. Ce projet de loi fait suite à la situation d’une vieille dame qui s’était vu refuser le droit d’être inhumée avec son chien décédé. Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes, ému par cette histoire, est à l’origine de cette proposition de loi, et souhaite faire changer les choses ! En France, être enterré avec son animal de compagnie est considéré comme indigne depuis une décision du Conseil d’Etat datant de 1963.

Une pierre tombale avec un chien
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Luiscmyk

Nos animaux font partie de nos vie !

Les consciences ont évolué, et aujourd’hui, nos animaux de compagnie sont des membres à part entière de notre famille. Pour les personnes âgées, il est parfois le seul compagnon de vie, le seul lien qui les pousse à sortir. Il semble donc logique de vouloir les garder près de soi par-delà la mort. La loi française autorise la conservation au domicile des urnes contenant les cendres de nos animaux, mais que faire de cette urne quand le propriétaire part pour son dernier voyage ? La proposition de loi, qui a peu de chance d’être étudié avant la fin du mandat législatif, étonne et dérange… De nombreux députés ne voient pas l’intérêt d’une telle loi et pensent que les propriétaires ne souhaitent pas être enterrés avec leurs animaux de compagnie. Loïc Dombreval estime, lui, que cette loi pourrait soulager de nombreuses personnes. Qu’elle ne représente aucun danger pour qui que ce soit et que les députés qui s’y opposent n’ont probablement jamais aimé un animal !

À LIRE AUSSI :  Pokaa, le premier chien renifleur de Covid à officier en France

Un flou juridique existe, comme souvent en France !

Ne nous voilons pas la face, la pratique existe déjà. Il existe des urnes funéraires pour animaux, semblables à des boîtes à bijoux. Et le flou juridique qui règne à ce sujet autorise toutes sortes d’objets dans le cercueil.  Qui ira vérifier que le coffret à bijoux renferme autre chose que des pierres précieuses ? Les lois contre la maltraitance animale se multiplient et c’est une bonne chose. Désormais, il faudra s’atteler à considérer le chien, le chat, ou le cochon d’inde, comme un être vivant sensible et digne d’être enterré avec son maître. D’après l’un des députés proposant cette loi, “l’amélioration de la condition animale s’acquiert progressivement. Si l’on est capable d’évoluer sur cette situation concrète, alors on va pouvoir faire évoluer l’ensemble du bien-être animal”.  Cette loi ne verra probablement pas le jour dans l’immédiat, mais elle aura le mérite de poser la question de l’inhumation ou de l’incinération des animaux de compagnie… Si elle venait à devenir une loi, nous signons tout de suite ! Et vous ? Trouveriez-vous normal d’être enterré avec votre chien ou votre chat ?

Source
Lefigaro.frVidéo : Arte

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. Oui cette loi serait la bienvenu car moi je n ai pas pu gardez ma princesse ainsi que mes quatre minous et j ai pu gardez que l urne de notre pupuce agee de 23 ans fille de princesse heureusement car j ai toujours le regret de ne pas avoir ma princesse qui a etait incinerez mais je ne sais pas où car pas recuperez ses cendres a l epoque je n etait pas pour la cremation mais c etait obligatoire et j aurais voulu que princesse soit enterrez avec mon papa pour pouvoir la fleurir comme je l ai tant aimee pendant douze ans donc on n aimerait pouvoir le faire avec l urne de notre pupuce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page