Une étude américaine avance que les amateurs de films d’horreur seraient « mieux préparés » face à la pandémie

Si vous avez été infecté par le coronavirus mais que vous êtes fans de films d'horreur, vous devriez à priori vous en être mieux sorti que les fans du Titanic...

Les films d’horreur sont votre tasse de thé ? Selon une étude américaine, cela vous protégerait mieux du coronavirus que les fans d’histoires romantiques ! De nombreuses théories qui peuvent sembler farfelues font l’objet d’étude sur la résistance à la Covid-19. Après la nicotine qui protégerait les poumons des fumeurs, c’est au tour des films d’horreur d’être bénéfiques dans la lutte contre ce maudit virus. Si vous fumez et que vous aimez l’Exorciste ou Massacre à la tronçonneuse, tout ira bien… Enfin c’est à prendre au second degré évidemment ! L’étude menée par des psychologues américains se base sur la gestion de la peur !

Si l’on en croit cette étude publiée sur la plateforme PsyArXiv Preprints le 30 juin 2020, des psychologues de l’Université de Chicago (États-Unis), les fans de films d’horreur seraient moins anxieux que les autres. Par exemple il semblerait que les aficionados de [REC] ne se soient pas rués sur les stocks alimentaires… Gérer l’anxiété, gérer la peur, ça les connaît !

Et c’est donc presque naturellement que ces personnes habituées à gérer la peur et le stress seraient plus sereines face à un virus mortel… qui se répand comme une traînée de poudre ! Finalement aimer l’horreur, le sang, la morbidité dans les fictions aurait un effet bénéfique quand il s’agirait de gérer des situations de danger réel.

Dans un article publié le 2 juin 2020, le NewScientist a interrogé la sociologue Margee Kerr de l’Université de Pittsburgh (États-Unis). L’intéressée n’a pas participé à l’étude mais est curieuse de connaître en détails la raison sous-jacente qui fait que les films d’horreur sont autant sources d’optimisme en temps de pandémie. La sociologue rappelle par ailleurs que l’étude fait simplement l’objet d’une pré-publication et attend une validation par des pairs.

Théorie fumiste ou vraie étude, à vous de juger !

Est-ce que la meilleure maîtrise de la peur vient des films d’horreur ? Est-ce ceux qui aiment les films d’horreur maîtrisent de manière innée mieux leurs émotions ? [ça] l’étude ne le dit pas. Sornettes ou étude approfondie, n’allons tout de même pas croire que le virus s’enquit de vos goûts cinématographiques avant de vous infester… Et continuez à vous protéger même en vacances et dans les salles de cinéma !

Photo d’illustration De lassedesignen / Shutterstock
Aventure et survie: Le Guide Pratique de l'Extrême
  • Format :Broché
  • Auteur : Wiseman, John
  • Wiseman, John (Auteur)

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page