ScienceVidéo

Le vaisseau spatial (privé) Dream Chaser effectue son premier vol d’essai

La Sierra Nevada Corporation est l’une des trois sociétés spatiales subventionnées par la NASA. En effet, l’agence gouvernementale a investi depuis quelques années des sommes considérables dans le développement de vaisseaux spatiaux privés.

L’entreprise développe depuis quelques années une navette spatiale nommée « Dream Chaser » dont les courbes rappellent la célèbre navette STS (Space Transportation System) à la retraite depuis quelques années.

La société vient d’effectuer ce weekend le premier vol d’essai de la navette et malheureusement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu.

Le vaisseau spatial a d’abord été héliporté pour être ensuite largué à très haute altitude. La navette s’est détachée sans problème et a pu assumer sa trajectoire de descente en pilotage automatique.

Le vaisseau spatial a ensuite souffert d’une « anomalie » lors de la phase d’atterrissage. Par anomalie, l’entreprise précise que le train d’atterrissage gauche ne s’est pas déployé correctement (C’est visible sur la vidéo), ce qui a entraîné un dérapage et une sortie de piste du vaisseau. L’avion a été légèrement endommagé dans l’accident, mais les rapports indiquent qu’il devrait être réparable assez rapidement.

La Sierra en est à ses premiers balbutiements, d’autres entreprises privées également subventionnées par la NASA, comme SpaceX avec sa capsule Dragon, ou Virgin Galactic avec son SpaceShip Two ont un peu plus d’avance et ont déjà effectués avec succès leurs premiers vols d’essais.

À LIRE AUSSI :  Un pilote et la NASA inventent un dispositif pour réduire les collisions entre les avions et les drones de loisir

Photos de couverture De Sergey Kohl / Shutterstock

Alexandre Bonazzi

Je travaille dans une société d'études et de conseil depuis 25 ans. Passionné par les nouvelles technologies, le High-tech et la pop culture en général j'ai fondé Neozone en 1999 où je partage depuis des articles et mes humeurs. Vous pouvez m'écrire directement par mail.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page