Internet

30% des bébés ont une empreinte numérique avant de voir le jour…

Une très sérieuse étude menée sur 1011 jeunes parents montre que 30% des bébés ont une empreinte numérique avant même de voir le monde !

Saviez-vous que 30% des bébés ont déjà une empreinte numérique avant même d’être né ? Une très sérieuse étude menée par Faireparterie.fr sur 1011 jeunes parents d’enfants de 0 à 7 ans montre à quel point le numérique, les écrans et les réseaux sociaux ont envahi la vie de jeunes parents (entre 18 et 30 ans) qui sont, eux nés avec l’avènement de l’Internet et des réseaux sociaux et qui transmettent à leurs enfants ces mêmes habitudes pourtant mauvaises pour les enfants en bas âge. Les parents eux-mêmes accros aux écrans en tous genres ne voient pas forcément les risques pour leurs enfants ! Pourtant les médecins sont formels : pas d’écran avant 3 ans !

Ces jeunes parents utilisent Internet absolument tous les jours, voire même toute la journée et tout naturellement y parlent de leurs vies, de leurs enfants ou y cherchent des conseils pour élever leurs enfants. Ils seraient plus de 50% à se considérer comme accrocs à leur smartphone ! Il en découle presque naturellement que les ¾ de leurs enfants préfèrent les écrans à une partie de petits chevaux !

Il y a encore 20 ans, l’annonce d’une grossesse se faisait en direct, ou par téléphone éventuellement, aujourd’hui les photos d’échographie sont légions sur les réseaux sociaux, et c’est ici que commence l’empreinte numérique d’un enfant in-utéro ! 1/3 des bébés à naître a déjà été mis en photo sur le net par ses parents !

La naissance de l’enfant semble résister un peu plus aux sirènes des réseaux sociaux… Seuls 30% des parents ont eu recours à Facebook pour annoncer la naissance… Les 70% restants l’ont fait par un faire-part papier ou par téléphone… En revanche dès l’annonce de la naissance faite, les photos du nouveau-né refleurissent sur les réseaux sociaux et ancre encore un peu plus son empreinte numérique ! Ces chiffres deviennent alarmants quand l’enfant grandit… 89% des enfants de moins de 8 ans ont régulièrement accès aux écrans et ce, à partir de 3 ans !

Certes l’enfant qui grandira aura au moins un album photo de la grossesse, de sa maman, puis de ses premiers jours, première dent, premiers pas, premiers repas, première varicelle etc… Nous faisons tous plus ou moins ce genre de choses par automatisme, sans vraiment penser à l’empreinte numérique que cela peut laisser durant des dizaines d’années. A nous, parents de préserver nos enfants du « tout écran » en les ramenant peut-être vers des jeux traditionnels et de la lecture sur livre papier ! Découvrez l’étude complète sur le site Faireparterie.

Photo de couverture De sianstock / Shutterstock

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page