Les actions concrètes à mettre en place pour « aider » les abeilles solitaires et domestiques

Les abeilles, qu’elles soient domestiques (sociales) ou solitaires, sont de merveilleux insectes en voie de disparition, il nous faut absolument les protéger.

Lorsque l’on pense aux abeilles, ce sont souvent celles qui produisent du miel qui nous viennent à l’esprit. Pourtant, il existe d’autres espèces d’abeilles, qui sont aussi importantes que les abeilles que l’on qualifie de « domestiques » (apis melifera). Elles, ce sont les abeilles solitaires qui, contrairement aux abeilles sociales vivant en colonies organisées avec une reine et des ouvrières, mènent une vie indépendante et construisent individuellement leurs nids. Chaque année, des centaines de milliers d’abeilles disparaissent à cause de l’activité humaine et des frelons asiatiques. Présentes depuis 80 millions d’années sur Terre, elles sont désormais en danger et leur nombre diminue depuis une trentaine d’années. Pourquoi sont-elles si importantes, domestiques et solitaires confondues ? Et comment leur laisser une chance de survie ? On va tout vous expliquer.

Pourquoi les abeilles sont si cruciales dans notre écosystème ?

Étant des insectes « super pollinisateurs », les abeilles assurent un pollinisation qui est absolument essentielle à la reproduction des fleurs et celle des fruits et légumes. Lorsqu’elles butinent les fleurs, elles se recouvrent de pollen et transportent ces graines essentielles de l’organe mâle de la plante (anthère) vers l’organe femelle (stigmate). Elles sont incroyablement productives, pouvant visiter jusqu’à 250 fleurs par heure et stocker jusqu’à 500 000 grains de pollen. Dans cette tâche, les abeilles sont aidées par d’autres insectes pollinisateurs, mais également des oiseaux et de certains petits rongeurs. La pollinisation réalisée par les abeilles solitaires et autres pollinisateurs est essentielle à la reproduction des plantes, favorisant ainsi la diversité végétale et le maintien des écosystèmes.

abeilles avec de la gelée royale
Une abeille dans sa ruche Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock

Comment reconnaître une abeille solitaire et les protéger ?

Les abeilles solitaires peuvent considérablement varier en taille, allant de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Elles peuvent avoir un corps mince ou trapu et des couleurs vives ou discrètes, selon l’espèce. Certaines espèces d’abeilles solitaires peuvent avoir des marques distinctives telles que des bandes de couleur ou des motifs sur leur abdomen. Les abeilles solitaires ne possèdent pas de colonie ni de ruche.

Le livre les abeilles sauvages de Monique Berger
Crédit photo : Monique Berger

Elles sont généralement vues en train de chercher de la nourriture ou de construire leur nid individuel. Par ailleurs, elles peuvent être observées en train de butiner les fleurs et de collecter du pollen. Dans le livre Découvrir et protéger nos abeilles sauvages, vous pourrez notamment identifier toutes sortes d’abeilles solitaires. Parmi les abeilles solitaires, on peut citer l’abeille maçonne, l’abeille des sables ou encore l’abeille charpentière magnifique avec ses ailes bleues.

Comment protéger les abeilles au jardin ?

Pour favoriser les abeilles solitaires et les autres insectes pollinisateurs, il existe plusieurs actions que vous pouvez entreprendre.

  • Vous pouvez faire pousser des plantes mellifères, même sur un balcon. En semant des graines de végétaux locaux mellifères, vous fournissez un accès à un nectar aux abeilles, ainsi que des pollens abondants et de qualité.
  • Évitez l’utilisation de désherbants, de fongicides ou d’insecticides, car ces substances sont nocives pour les abeilles. Privilégiez plutôt des méthodes de traitement à base de substances naturelles.
  • Vous pouvez installer une ruche dans votre jardin, ce qui vous permettra davantage d’observer les abeilles dès l’arrivée des beaux jours.
  • Laissez une partie de votre jardin en friche et en plantant une haie mellifère, vous offrez un habitat supplémentaire pour les abeilles solitaires.
  • Vous pouvez protéger les insectes pollinisateurs sauvages en fabriquant un hôtel à insectes, à l’aide de quelques branches creuses, leur offrant un abri propice.
Meilleure Vente n° 1
Navaris Hôtel à Insecte Bois - Cabane abri XL 40 x 23 x 7 cm - Maisonnette Refuge Toit métal Abeille Coccinelle Papillon et Autres Insectes Volants
  • HÔTEL 5 ÉTOILES : Avec l'hôtel pour insectes, vous pouvez abriter abeilles, papillons, coccinelles et autres grâce aux divers abris et possibilités de créer un nid. Petite maison idéale pour le...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Famillemary.frGammvert.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page