Granulé : comment « tester » vos pellets de bois pour savoir s’ils sont encore de bonne qualité ?

Il vous reste un stock de pellets et vous ignorez s'ils sont encore de qualité ? Voici quelques astuces pour tester la qualité de vos pellets de bois.

La saison n’est plus vraiment celle du chauffage, quoique, dans le nord de la France, une petite chauffe serait la bienvenue. Les températures sont plutôt très fraîches en ce moment, et une petite flambée ferait du bien, mais ce n’est pas raisonnable, un bon pull suffit ! En attendant, nos stocks de pellets de bois vont tranquillement rester sur leur palette jusqu’à l’hiver prochain. Seront-ils encore utilisables ? Comment savoir s’ils peuvent encore être brûlés ou s’ils doivent être jetés ? En effet, un mauvais stockage peut vous faire perdre la totalité de votre stock. Et même s’ils sont bien stockés, il vaut mieux vérifier de temps à autre la qualité de vos pellets. Voici quelques astuces à connaître, qui sont d’ailleurs valables à toutes saisons de l’année !

La qualité du pellet, qu’est-ce que cela veut dire ?

Lors de l’achat de vos pellets, il y a plusieurs éléments à vérifier pour être certain d’acheter des pellets de qualité. Il faut savoir que des pellets de qualité peuvent être composés de bois résineux ou de bois feuillus. La plupart du temps, ce sont des pellets de résineux qui brûlent dans votre poêle. Un pellet de qualité doit comporter la norme DIN+ ou EN+, avoir un taux d’humidité inférieur à 10 %, un pouvoir calorifique (PCI) d’environ 4,9 kWh/kg et un taux de cendres inférieur à 5 %. L’idéal étant de privilégier les producteurs locaux ou groupements d’achat, pour des pellets de qualité et une réduction des coûts liés au transport. Lors de l’achat, ce sont ces caractéristiques, qu’il faudra vérifier.

Les meilleurs granulés de bois.
Les meilleurs granulés de bois. Crédit photo : Merieme Bonazzi pour NeozOne

Comment savoir si vos pellets de bois sont toujours de qualité ?

L’épreuve de l’eau est une astuce imparable pour évaluer la qualité de vos pellets de bois. Pour ce faire, il suffit de plonger quelques pellets dans un récipient rempli d’eau. S’il coule, c’est bon signe et s’il flotte, il n’est plus utilisable. En effet, le fait de couler indique une bonne densité, tandis qu’en flottant, sa densité serait notamment inférieure à celle exigée par les normes EN+ ou DIN+. Il est également possible de vérifier la densité des pellets en observant leur dissolution. Un pellet de qualité se dissoudra bien plus lentement qu’un pellet altéré ou de mauvaise qualité.

À LIRE AUSSI :  Quels pellets de bois choisir pour fumer vos aliments au barbecue ?

Quelques autres astuces simples à réaliser

Lorsque vos pellets ont brûlé, ils se réduisent logiquement en cendres. Cette dernière peut être un indice quant à la qualité de vos pellets de bois. Une cendre de bois grise et légère, laissant une fine pellicule sur la vitre de votre poêle, est signe de qualité. En revanche, une cendre noirâtre et collante peut indiquer un pellet de mauvaise qualité. Attention, cela peut aussi être le signe d’un poêle mal entretenu ou disposant d’un mauvais réglage. Enfin, pour savoir si votre pellet est d’excellente qualité, vous pouvez vous fier à sa couleur.

Granulés : quelle est la meilleure marque de pellets de bois en 2023 ?
Granulés : quelle est la meilleure marque de pellets de bois en 2023 ? Crédit photo : Merieme Bonazzi pour NeozOne

Un pellet de mélèze sera, par exemple, plus foncé qu’un pellet d’épicéa, pour une qualité semblable. Souvent plus clairs que les résineux, les pellets de feuillus sont généralement moins qualitatifs pour les poêles. Les pellets les plus clairs sont fréquemment considérés comme les meilleurs, or ce n’est pas une règle absolue. La seule règle à respecter est donc de faire confiance aux labels DIN+ et En+, garants de la qualité de vos combustibles !

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page